• Carnet de vacances

3 JOURS À LONDRES : itinéraire et infos pratiques

Dernière mise à jour : 21 mai


Itinéraire de 3 jours pour visiter Londres

Avril 2018 : Pourquoi Londres ? Ça faisait un an et demi qu’on devait se faire ce petit week-end avec Marine. Depuis nos vacances aux Etats-Unis, nous avions choisi la destination, il nous restait plus qu’à trouver un week-end de libre en commun. Et ça nous aura pris autant de temps ! Mais nous partons pour 3 jours pluvieux (ça nous ne le savions pas, bien entendu) dans la capitale anglaise, avec pour programme de voir le maximum de choses.


Itinéraire de 3 jours pour visiter Londres

 

Itinéraire de nos 3 jours à Londres


Jour 1 : Visite de Camden et de La City Jour 2 : Visite de l’est londonien Jour 3 : Banksy tunnel et le Victoria and Albert Museum

 

Infos pratiques


Formalités d'entrée |

  • Carte d’identité en cours de validité


Transport |

Nous avons pris nos billets de train au début du mois de janvier pour un week-end en avril. Ils n’étaient pas tous aux mêmes prix et comme nous n’avions pas de dates précises, on a pris le week-end le moins cher ; nous n’aurions pas pu trouver plus bas pour des billets Eurostar.

Prix : 78€ par personne



Logement | Pour nous rappeler le bon vieux temps, on a fait du couchsurfing. Comme d’habitude, on l’a joué au feeling et Farley avec qui nous avions discuté nous paraissait quelqu’un avec qui on pourrait s’entendre. Nous l’avons rejoint pour 2 nuits. Seul petit hic, il n’habitait pas Londres mais Surbiton à 30 minutes du centre de Londres. Petite banlieue toute mignonne même si un peu éloignée quand même.



Se déplacer à Londres |

Même si nous avons énormément marché durant notre week-end, logeant dans une banlieue, nous savions que nous aurions besoin de prendre les transports.

Nous nous sommes décidées pour la Oyster Card, la solution la moins chère et celle conseillée par notre Lonely Planet.

Si à la fin de votre séjour, il vous reste de l’argent dessus,il est possible de le récupérer et surtout, de se faire rembourser la carte en elle-même. Il faut juste insister !

En arrivant à la gare pour prendre l’Eurostar retour, nous essayons directement à la machine : montant annoncé 2£80. Sauf que la machine nous dit qu’elle n’a pas assez de monnaie pour nous la rendre. Euh ok… Bizarre et mensonger puisque le montant de la carte est déjà de . Donc on ne comprend pas trop. J’avoue que si Marine n’avait pas été aussi déterminée, j’aurai abandonné. Mais là on traverse la gare pour aller jusqu’au guichet Oyster. De là ils nous disent que ce sont les guichets situés juste à côté des machines Oyster qui s’occupent du remboursement des cartes de métro. Donc on retraverse encore une fois la gare dans l’autre sens. C’est en fait à l’espace tourisme, là où il est possible d’acheter tout un tas de truc pour visiter Londres qu’il faut se présenter. Il a fallût négocier avec l’employé qui était devant la porte pour pouvoir rentrer ; bien que gentil il nous a quand même demandé 3 fois si on était bien sures de vouloir redonner notre Oyster Card, car après on ne pourrait pu s’en resservir (et c’est bien parce qu’on ne s’en resservira plus, qu’on voulait être remboursées). Bref, ce fut tout un cheminement pour réussir à atteindre le bon guichet. Total du remboursement : presque 11£ ! On est loin des même pas 3£ annoncés par la machine. Je ne sais pas si c’est habituel mais je trouve qu’on a quand même bien galéré pour être remboursées de tout de même presque 15€ !



Départ |

Levées 5h30 ; Dormi 4h ! Ce n’est pas grave, c’est ça aussi l’aventure ! Nous partons pour Gare du Nord et une fois arrivées à Londres, nous prenons directement le métro pour rejoindre l’appartement de Farley, notre couchsurfer. Nous voulons juste déposer nos valises, parce qu’on ne se voit pas gambader avec nos affaires dans tout Londres. On mettra presque 40 minutes en transport et pas loin de 45 minutes avant de trouver l’appartement ! Il nous avait donné un numéro d’immeuble et une lettre d’appartement et dans sa description nous avions compris qu’il fallait trouver l’immeuble, rentrer le digicode et accéder à l’appartement. Je pense que nous avons dû demander à au moins 6 ou 7 personnes avant que quelqu’un sache exactement ou ça se trouvait ! Et qui n’avait rien à voir avec ce que nous avions compris ! Bref, notre week-end londonien commence bien ! Nous déposons enfin nos valises et sommes agréablement surprises de voir que Farley nous avait personnalisé notre arrivée.



5 vues0 commentaire