• Carnet de vacances

Berkeley et UCLA : les deux universités les plus connues de Californie

Dernière mise à jour : 20 mai

*Toutes les photos ont été prises avec un iPhone 6 / Voyage réalisé en septembre 2015

Université de Berkeley San Francisco

Jour 2 de notre road trip : Berkeley |

La visite de Berkeley s'est faite principalement parce que nous n'étions pas trop motivées pour une longue journée de marche dans SF, nous avons donc finalement décidé de passer la journée à visiter l’université.

Berkeley est une ville située juste à côté d’Oakland, donc à un arrêt de chez nos couchsurfers. En sortant du RER nous ne prenons pas le temps de visiter les alentours et grimpons (il faut s’y habituer à San Francisco) directement jusqu’à l’entrée de l’université. On passe d’abord par un bois (oui, étonnant) et on tombe ensuite sur une ville à l’intérieur de la ville ! C’est immense !

Tout d’abord le campus est très… calme et vert. Nous sommes lundis, seulement peu d’étudiants se sont posés dans l’herbe et le reste court un peu partout. Premier constat de 2 petites françaises ayant regardé des tas de teen movies américains : ce n’est pas ce que nous avions en tête lorsqu’on pensait « campus américain ». On imaginait ça un petit peu plus grand, plus bruyant et avec un peu plus de monde et de grandes étendues d’herbes.


Université de Berkeley San Francisco

On arrive à localiser le bureau des visiteurs et devons nous connecter au wifi pour avoir un plan. Il existe des visites guidées gratuites faîtes par les étudiants (vous pouvez réserver en ligne : http://visit.berkeley.edu/). Nous n’arrivons pas aux bons horaires, du coup on se balade nous-mêmes sur le campus. Nous sommes début septembre et c’est la rentrée : nous tombons sur des petits stands qui proposent d’intégrer une communauté (plus ce que nous imaginions d’un campus américain).


Université de Berkeley San Francisco

Ensuite, on se contente de se balader à travers les petits chemins et de découvrir la vie des étudiants.


Université de Berkeley San Francisco

On finit par atterrir devant la Sather Tower. C’est le symbole le plus connu de l’université surtout grâce à sa hauteur (93.6 mètres) et son carillon qu’on entend trois fois par jour. Pour 3$ on décide de monter jusqu’en haut parce que, paraît-il la vue y est magnifique. Nous prenons un ascenseur avec d'autres touristes et une dame nous accompagne, nous racontant en quelques mots l’histoire de cette tour et engage la conversation avec certains d’entre nous. Une fois arrivés, on monte encore quelques marches et découvrons enfin ce fameux panorama. Et oui, c’est magnifique ! Une vue complète sur San Francisco ! Malgré le grand soleil, il y avait un petit peu de brouillard mais nous arrivons quand même à distinguer le Golden Gate Bridge, les buildings et la mer de SF. On peut également voir Oakland (la ville où nous séjournons) et son port. Et puis bien sur une vue plongeante sur l’université en elle-même où on se rend compte à quel point elle est immense ! Nous y restons un moment pour profiter de la vue et du calme.


Université de Berkeley San Francisco

Quand nous redescendons enfin, on prolonge un petit peu notre promenade et on s’arrête pour visiter la bibliothèque qui est grandiose (les photos y sont interdites). Il y a un peu d’étudiants qui travaillent et encore une fois, c’est très calme.



Université de Berkeley San Francisco

Un dernier petit tour et on décide finalement d’aller s’acheter un souvenir dans les boutiques d’étudiants que nous avions repérées en arrivant. Elles sont pleines de tas d’objets à l’effigie de l’Université. Les prix y sont un peu chers mais on arrive à trouver des promos sur des tee-shirts, ce qui fait notre bonheur. On quitte ensuite l’université.


Université de Berkeley San Francisco

L’université est impressionnante ! C’est vraiment une ville à part entière. Nous sommes contentes de l’avoir fait, mais si vous ne tenez pas à visiter un campus, la visite peut facilement se passer.

Par contre, visite indispensable quand vous visitez la ville de Berkeley : Telegraph avenue ! Située à 5 minutes à pieds de l'université, on y trouve beaucoup de restaurants et de bars (souvent occupés par les étudiants), des fresques ou de nombreux graphes un peu partout et très colorés, des librairies, des magasins de fringues (là aussi très colorés) et des disquaires. En fait, c’est une succession de petites boutiques artisanales. L’avenue fait penser à la Haight Street de San Francisco, avec son côté hippie et sa popularité qui la rend très fréquentée. Mais c’est un bon contraste comparé au calme du campus de l’université.



Jour 14 de notre road trip : UCLA |

UCLA est l’université la plus connue de Los Angeles et celle qui accueille le plus d’effectif dans toute la Californie. Elle est située dans le quartier de Westwood, à l’ouest de la ville. Et on s’est dit que la visite nous donnerait une comparaison avec l’Université de Berkeley, que nous avions bien aimé mais sans plus.

Depuis notre Airbnb du downtown de Los Angeles nous y allons en transport: 1h de bus ! Mais bon, l’histoire du Hollywood Sign nous a bien appris, nous avions bien noté quel bus, quel arrêt… Nous nous en sortons donc aisément !

Une fois arrivée à UCLA, nous sommes un peu perdues. Déjà, nous passons devant les maisons des fraternités qui nous semblent immenses. Certains emménagent, d’autres ont un canapé sur le perron… Bref, tout ça fait très université américaine, comme on l’imagine.


Université de UCLA Los Angeles

Mais une fois arrivée devant l’entrée, nous ne savons pas où nous diriger (oui parce qu'on a réussi à préparer notre périple en transport en commun, mais on n'a quand même pas pensé à tout...). Nous demandons donc à un étudiant, qui a la gentillesse de nous accompagner au cœur de l’université. Nous parlons un peu avec lui : il vient du Japon et c’est sa première année à l’Université. Les cours n’ont pas encore commencé c’est pour ça qu’il y a peu de monde sur le campus aujourd’hui. Nous nous quittons devant l’ours de UCLA, qui est la mascotte de l’université. De là, je vous avoue qu’on a plus suivi notre instinct qu’autre chose. Il est possible de télécharger le plan du campus sur le site officiel, mais bien sur nous, nous ne l’avions pas fait ! On a juste déambulé pendant 2 bonnes heures sur le campus. Qui est gigantesque (150 hectares). Il y a des dizaines de bâtiments en briques rouges typiques ou d’autres plus modernes. Les étendues d’herbes sont immenses. Nous arrivons à rentrer dans l’un des bâtiments, parcourir les couloirs et entrevoir une salle de cours.


Université de UCLA Los Angeles
Université de UCLA Los Angeles

Nous finissons bien sûr, par un tour dans le magasin de souvenirs où il est possible d’acheter un peu près tout et n’importe quoi avec le sigle UCLA.

Même si nous avons apprécié cette visite, nous l’avons un peu (beaucoup) fait dans le désordre. Difficile donc de rendre un avis qui donne envie. L’université et le campus en lui-même ressemblait plus à ce que nous imaginions d‘un campus américain (contrairement à ce que nous avions vu à Berkeley). La rentrée n’était pas encore passée, nous n’avons vu que peu d’étudiants et n’avons pas pu voir ce qu’était la vie d’étudiant en elle-même et l'ambiance à l'américaine. Mais la visite était agréable, du fait qu’il y avait peu de personnes c’était calme et loin de l’agitation de Los Angeles.

9 vues0 commentaire