• Carnet de vacances

Castro + Mission Dolores Park : nos dernières visites à San Francisco

Dernière mise à jour : 20 mai

* Toutes les photos ont été prises avec un iPhone 6 / Voyage réalisé en Septembre 2015

Castro San Francisco

Jour 5 de notre road trip |

Ça y est, c’est notre dernier jour à San Francisco ! Voulant profiter au maximum de cette dernière journée, on part assez tôt. Destination : Castro, le quartier gay et militant de la ville.

En sortant du tram, on est tout de suite dans l’ambiance : un grand drapeau arc-en-ciel flotte, bientôt suivi par des dizaines un peu partout dans le quartier. Petit détail rigolo, certains passages piétons y sont aux mêmes couleurs. On se ballade entre Castro Street et Market street : on découvre beaucoup de bars, de restaurants, de boutiques, de sexshop plus excentriques et différents les uns que les autres.


Castro San Francisco
Castro San Francisco

On s’arrête devant le Castro Theatre (429 Castro Street) : cinéma construit en 1922 et classé monument historique. De style baroque et inspiré de l’architecture espagnole, il est le cinéma le plus connu de la ville. Il joue de vieux films comme des récents. Apparemment l’intérieur est encore plus impressionnant mais nous n’avons pas eu la chance d’y rentrer.


Castro San Francisco

Arrêt également obligatoire chez Human Right Campaign Action Center & Store (575 Castro Street). Si vous voulez un souvenir et faire une bonne action en même temps, c’est l’occasion : tee-shirts et autres portes clés sont vendus à l’intérieur et les bénéfices sont reversés à l’association. Situé à l’adresse de l’ancien magasin de photo de Harvey Milk, premier élu américain ouvertement gay et figure emblématique de la défense des droits homosexuels, la symbolique y est forte.

Nous avons visité Castro un jeudi matin et avons croisé peu de monde dans les rues. On avait lu un peu partout, et nos couchsurfers nous l’ont confirmé, que c’était un quartier excentrique et qu’il n’était pas rare de croiser des personnes se baladant nues. Nous n’avons pas eu cette joie, mais avons quand même adoré ce quartier ! Très coloré et très vivant, c’est agréable de se balader tout au long des vitrines extravagantes. C’est également dans ce quartier que vous pourrez voir la fameuse Maison Bleue de Maxime Le Forestier (3841 18th Street) ; nous n’avons pas fait le détour.

Nous poursuivons notre périple et en passant par les rues (très résidentielles) qui rejoignent le quartier de Casto au Mission Dolores Park, on est encore une fois émerveillées par toutes les maisons victoriennes que l’on peut y voir. Colorées, petites, grandes, originales, le charme San Franciscain est toujours là.


Castro San Francisco

On arrive enfin au parc et on y découvre une grande étendue d’herbe, très verte, entrecoupée de petits chemins et entourée de grands palmiers. En cette fin de matinée, il y a un peu de monde (peu de touristes) venu pique-niquer, faire du sport ou tout simplement s’allonger dans l’herbe. On peut également y trouver des terrains de sports (tennis, baskets…) et une aire pour chiens ! Mais ce qui rend ce parc si intéressant c’est sa vue sur le Downtown et la baie. Nous avons eu l’occasion de profiter de plusieurs points de vue sur la ville (Berkeley et depuis le bateau), et encore une fois San Francisco nous émerveille. Le parc est vraiment sympa et on se prend une vraie pause, d’au moins une heure. On profite de tout : les rues autour sont bordées de maisons victoriennes, l’ambiance est apaisante, le soleil commence un petit peu à chauffer et le point de vue est captivant.


Mission Dolores Park San Francisco
Mission Dolores Park San Francisco

4 vues0 commentaire