• Carnet de vacances

Guadeloupe : visite de l’Est de l’île

Dernière mise à jour : 21 mai

*Toutes les photos ont été prises avec un iPhone 7 / Voyage réalisé en Décembre 2017

Que faire en Guadeloupe ?

Jour 1 de notre road trip |

C’est notre premier jour ! Ma mère et moi sommes réveillées très tôt à cause du décalage horaire. À peine le volet ouvert et un bout de palmier que j’aperçois, qu’il me tarde d’aller dehors. Donc je ne prends même pas le temps de m’habiller et nous sortons en pyjama pour faire un petit tour sur la plage, en longeant le bord de l’eau. Que c’est agréable ! La dernière fois que j’ai pu profiter d’une plage c’était à Miami, plus d’un an auparavant. Et même si j’ai eu le temps de faire de magnifiques voyages entre temps, j’ai déjà hâte de ne faire rien d’autre que la crêpe sur ma serviette et de profiter du soleil et de la chaleur, rappelons-le, en plein mois de décembre !


Que faire en Guadeloupe ?
Que faire en Guadeloupe ?

Nous ne partons qu’en milieu de matinée pour notre toute première découverte : la Pointe des Châteaux. Situé à 11 km de Saint François, c’est un des sites les plus visités de la Guadeloupe.

En y arrivant en fin de matinée, il n’y a plus de places sur le parking, nous nous garons donc sur le bas-côté (comme beaucoup de voitures). Nous marchons à peine 5 minutes avant d’accéder à la plage des Grandes Salines, où la baignade est interdite tant les vagues sont puissantes. Leur bruit y est aussi impressionnant. De là, on peut déjà voir « les châteaux », cet ensemble de rochers ciselés qui fait la réputation du site. Nous prenons ensuite le chemin qui mène jusqu’à la croix ; je dirais qu’on a mis une vingtaine de minutes en y allant normalement et en sandales. Ça grimpe un peu mais rien de méchant, et une fois arrivées au sommet (40 mètres), on est contentes de ces petits efforts car la vue y est magnifique : on aperçoit toujours les rochers mais également les îles qui entourent la Guadeloupe, notamment La Désirade située juste en face. On voit les énormes vagues s’écrasaient au loin, de la verdure, des récifs, le panorama est juste sublime !


Que faire en Guadeloupe ?
Que faire en Guadeloupe ?

Pour redescendre, on prend un autre chemin : le sentier de la Pointe La Chaise. C’est beaucoup plus vert que le chemin de la plage et un peu plus long. C’est également un peu moins entretenu et il est parfois impossible de se croiser à cause des branches qui dépassent. Mais j’ai préféré ce chemin sur lequel on a pu longer un petit bout de côte et profiter de la verdure (on a même pu croiser des bœufs et un bébé bœuf trop mignon).


Que faire en Guadeloupe ?
Que faire en Guadeloupe ?
Que faire en Guadeloupe ?

On reprend ensuite la voiture pour nous rendre au Moule, à 30 minutes. La ville est surtout connue pour son usine de sucre, mais ce n’est pas quelque chose qui nous attire, du coup nous ferons l’impasse sur la visite. On se gare proche de la plage et on la longe à pieds, jusqu’au belvédère pour voir la vue que la terrasse nous offre. Bon en soit, je ne trouve pas la vue exceptionnelle, même si on peut voir la côte et toujours ses vagues impressionnantes (c’est d’ailleurs un spot renommé pour les surfeurs expérimentés). Ça ne vaut pas la vue depuis la pointe des châteaux.


Que faire en Guadeloupe ?

Nous faisons un petit tour jusqu’à tomber sur les ruines Wizosky. Ce fut à la fois un établissement de négoces, une fabrique de jus de citron ou une école pour filles ; aujourd’hui les ruines ont été très bien réhabilitées et s’ouvrent sur la mer. J’ai trouvé le lieu beaucoup plus intéressant que la vue.


Que faire en Guadeloupe ?

Nous rejoignons la plage de la porte d’Enfer. Ce spot est connu, notamment parce que la mer s’enfonce dans un lagon étroit, mais principalement à cause d’une légende : son trou Madame Coco. Pour voir ce dernier, il faut suivre le chemin tracé et grimper sur les falaises ; on mettra une bonne vingtaine de minutes pour y arriver. Bon le trou en soit n’est rien d’autre qu’une grotte créée dans la falaise, même si ça n’en reste pas moins intéressant et impressionnant à voir. Mais si elle est si connue c’est grâce à sa légende qui veut que Madame Coco, une sorcière jalousant sa voisine Madame Grands Fonds, une riche commerçante, ait passé un pacte avec le diable pour devenir riche également, en échange d’un sacrifice humain. N’ayant pas respecté sa parole, elle fut obligée de vendre son corps et son âme au diable. Les dernières personnes à l’avoir vue sont des marins : elle se dirigeait avec son amant vers la grotte, une ombrelle à la main. Nous ne croiserons qu’un couple de touristes mais apparemment il y aurait souvent pas mal de personnes en quête de rites magiques. Nous, nous n’aurons pas la chance de voir Madame Coco.

Il est également possible de poursuivre le chemin pour arriver à la pointe du souffleur et La Mahaudière (une heure de marche environ) mais nous nous arrêterons là. La vue sur les falaises d’en face est déjà magnifique.


Que faire en Guadeloupe ?
Que faire en Guadeloupe ?

Nous continuons notre petit itinéraire jusqu’à faire un arrêt à la pointe de la Grande Vigie. Nous n’emprunterons pas le chemin de randonnée (il fait très chaud et en fin d’après-midi, nous commençons à être fatiguées). J’ai trouvé la vue un peu moins impressionnante que le point de vue de la Porte d’Enfer. C’était sur notre route donc ça valait le coup de s’arrêter, néanmoins je m’attendais à autre chose.


Que faire en Guadeloupe ?

Nous finissons notre première journée de visite avec Anse Bertrand. Nous empruntons la promenade qui longe la mer avec des petits rochers parfois peint pour faire barrière. Nous ne croiserons absolument personne durant notre promenade et nous allons finalement nous poser sur la plage pour profiter du coucher de soleil. Nous n’avions pas pris nos maillots de bains mais nous nous trempons quand même les pieds. Il est plus de 17h, il fait moins chaud qu’en plein après-midi et c’est agréable. Et nous aurons finalement le droit à un magnifique coucher de soleil, derrière les palmiers.


Que faire en Guadeloupe ?
Que faire en Guadeloupe ?

En début de soirée, nous repassons finalement par Le Moule, pour assister au Chanté Nwël. C’est une tradition en Guadeloupe : tout le mois de décembre, les habitants des petites communes se réunissent tous les week-ends pour chanter des chants de Noël traditionnels antillais. Quand nous y avons assisté, c’était une sorte de concert. Il y avait des stands tenus par les habitants proposant à manger et à boire. Ce fut l’occasion de pouvoir vivre l’ambiance et l’atmosphère qu’on peut trouver au Chanté Nwel : c’est vraiment quelque chose qui réunit les guadeloupéens, ils sont là pour chanter, danser et partager. C’était quelque chose à ressentir.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout