• Carnet de vacances

Islande : Nos dernières visites dans le parc Snæfellsjökull

Dernière mise à jour : 21 mai

* Toutes les photos ont été prises avec un iPhone 7 / Voyage réalisé en Septembre 2017


Jours 8 et 9 de notre road trip |

Nous quittons Akureyri pour Stykkisholmur. Nous avons prévu plusieurs arrêts sur la route, comme à notre habitude, mais aujourd’hui c’est une journée voiture, nous allons faire pas mal de kilomètres. Une chance que les paysages d’Islande soient quand même très agréables à regarder.



Nous arrivons enfin dans le village de Stykkisholmur et nous faisons une longue pause. C'est encore une fois un village connu pour son port et c'est notamment d'ici que partent les ferries pour rejoindre les fjords du nord-ouest de l'île.

En arrivant nous nous garons sur un parking près du port et nous allons explorer la ville. Toutes les maisons ou presque sont en bois, il y a un mat planté près du port et il n'y a presque personne dans les rues. Ce n'est pas le plus beau village qu'on ait vu d'Islande mais il a malgré tout un petit charme. 


Avec le vent et le froid, nous ne résistons pas à l'appel d'un chocolat chaud. On se pose au restaurant Sjávarpakkhúsið, à la déco super sympa et à l'accueil chaleureux. Avec la route et nos pauses dans la journée, nous sommes presque en fin d'après-midi et il nous reste encore un peu de route avant de rejoindre notre spot pour la nuit. Donc nous ne restons pas très longtemps, juste le temps de déguster notre chocolat et de profiter de la vue sur le port.



Nous reprenons ensuite la voiture pour rejoindre Grundarfjörður et voir son très connu relief recouvert de mousse verte, Kirkjufell, célèbre car il a une forme de clocher. Il est possible de monter au sommet mais ses pentes étant très raides, cette randonnée est réservée aux expérimentés. Quand nous arrivons, le petit parking est complètement plein et des dizaines de voiture sont garées sur le bord de la route.

Il y a pas mal de personnes qui rôdent autour du parking donc nous décidons d'attendre avant d'avoir une place qui se libère 5 minutes plus tard. C'est très fréquenté car d'un côté de la route il y a le Kirkjufell et de l'autre 2 petites cascades qui permettent de faire une jolie photo du site. Le panorama tout autour vaut aussi le coup. Nous mettons environ 15 minutes pour rejoindre les cascades.

Le meilleur moment est, paraît-il, au coucher du soleil pour avoir le plus beau cliché du site. Nous n'aurons pas la patience d'attendre mais les clichés que nous en feront sauront déjà nous ravir.



Nous passerons la nuit dans le village de Hellissandur. Nous y arrivons en début de soirée, nous nous posons près de la mer pour profiter du coucher du soleil. Quand il commence à faire nuit, nous rejoignons les hauteurs du village, dans un petit chemin, au milieu de nulle part et c’est là où nous pourrons admirer notre deuxième aurore boréale du séjour.




Jour 9 de notre road trip | Aujourd’hui nous continuons notre découverte du Nord-Ouest de l’île. Nous avions trouvé peu d’informations sur la dernière portion que nous voulions faire : le parc national de Snæfellsjökull. Plusieurs randonnées sont réalisables et de base nous souhaitions en faire, mais nous sommes au 9e jour de notre road trip et nous n’avons pu vraiment de motivation. Donc nous ferons les visites les plus facilement accessibles.


Premier arrêt : la plage de Skardsvik. La route pour y accéder ressemble plus à un chemin mais on tombe sur un petit paradis. En soit, rien d’exceptionnel mais c’est une plage de sable doré, toute petite, loin du sable noir que nous avons vu jusqu’à maintenant tout autour du pays. L’eau est d’un bleu très clair. La plage est entourée de rochers et de falaises noirs qui contrastent avec la couleur de l’eau et du sable.

Il est tôt, il n’y a personne, c’est calme et relaxant.



On continue notre avancée et on s’arrête au cratère de Saxhöll. Nous sommes totalement seules et grimpons l’escalier. Selon moi l’intérieur du cratère ne vaut pas le détour mais le panorama qu’offre sa hauteur oui ! La mer et les montagnes sont magnifiques.



Suivant les conseils de notre routard, nous avions réservé une visite des caves de Vatnshellir, sur le site summitguides et l’avons payé un peu plus de 26€. Concrètement, nous ne savions pas trop à quoi nous attendre, un peu de spéléologie certes, mais ça restait quand même assez flou.

Nous enfilons notre casque, allumons notre lampe torche et nous partons. Nous sommes divisés en deux groupes d’une dizaine de personnes et la visite de 45 minutes peut commencer. Le guide nous explique un peu l’histoire de cette grotte qui est en fait un tunnel volcanique qui a été créé par une éruption il y a plus de 8000 ans. Et nous finissons par descendre les 125 marches en colimaçon pour arriver dans ce fameux tunnel.

La visite (en anglais) se passera très rapidement. Le guide nous donne des commentaires tout au long de la visite ponctué d’anecdotes. Petit bémol : on comprend bien que c’est son quotidien et qu’il a l’habitude de dire la même chose tous les jours. Mais pour nous qui ne savions pas vraiment ce qu’on allait découvrir, c’est une agréable surprise. Il y a différentes couches de lave, différentes formes et la visite est très intéressante.

Petit moment sympa : à la fin, le guide nous demandera d’éteindre nos lampes et de profiter de l’endroit.




Nous ferons ensuite un arrêt à Londrangar qui sont en fait des falaises de roche volcanique. Avec quelques formes bizarres. Au loin, on peut apercevoir unpetit phare mais qu’il n’est pas possible de visiter. L’arrêt étant sur la route, vaut le coup. Néanmoins, ça ne vaut pas un détour.



Nous reprenons la voiture pour rejoindre Arnarstapi. Une fois arrivées, on retrouve nos amis les touristes que nous n’avions pas trop vu depuis le début de la journée.

Petite anecdote sur ce village : lui et son port sont entièrement construits sur des coulées de lave. Une fois que cette dernière à rencontrer l’eau, des roches en forme bizarres se sont créés en laissant quelques fois des trous énormes. Et c’est tout l’attrait de cet endroit.

On se gare sur un parking où la statue en pierre de Bárðr qui est le gardien du village nous accueille. Il y a ensuite un sentier balisé qui permet de longer la falaise et voir ces fameuses roches. Les points de vue sont magnifiques et comme lors de notre visite du matin dans la cave, on se rend compte à quel point les coulées de lave ont dû être importantes.



Arnarstapi devait être notre dernier arrêt de la journée. Mais nous ne sommes qu’en début d’après-midi. Après réflexion, nous décidons de faire ce que nous avions prévu de faire le lendemain avant que la nuit tombe pour arriver plus rapidement à Reykjavik. Et nous décidons aussi de réserver une nuit de plus dans notre auberge de jeunesse pour dire adieu à nos nuits cahotiques dans la voiture un peu plus tôt.


C’est ainsi que nous nous dirigeons vers les sources chaudes de Deildartunguhver. Bon alors grosse déception. Quand nous arrivons, il n’y a pas grand monde mais tout le site est en travaux. Il y a des barrières partout et contrairement aux autres sources chaudes que nous avions déjà vu, ce n’est pas du tout impressionnant.



On fait ensuite un détour par les cascades Hraunfossar situées à 30 minutes. Quand nous y arrivons le parking est plein. Mais le site est assez grand donc nous ne serons pas gênées par les autres touristes. Alors ce n’est pas aussi impressionnant que certaines que l’on a pu voir mais le fait qu’on ait l’impression que les filets d’eau sortent des rochers et que la couleur de l’eau soit d’un bleu turquoise donne tout son charme à ce site. Il y a possibilité de faire un grand tour tout autour des cascades, nous nous contenterons de suivre les sentiers.

C’est notre dernière visite avant de rejoindre la capitale. Nous en profitons un long moment.

Je ne sais pas si un détour rien que pour ces cascades vaudrait le coup mais si vous n’êtes pas loin, clairement oui.



Nous avons fini notre road trip avec un jour d’avance ! Même si ce fut exceptionnel, pour l’heure nous sommes fatiguées. Nous nous arrêtons sur un parking de la ville de Mosfellsbaer et nous nous reposons pendant 2 bonnes heures dans notre voiture. Nous décidons de ne pas rejoindre Reykjavik dans un premier temps. Nous ne voulons pas errer dans la ville sans savoir où aller et que ça nous gâche notre plaisir de la découvrir. Du coup, on se dit que pour bien finir cette expérience de routardes passant leurs nuits dans une voiture, ça serait bien de retourner là où nous avons passé notre première nuit, près du camping de Mosskogar. Bien que nous soyons contentes d’avoir fini le road trip et de retrouver bientôt une civilisation, on commence tout de même à être nostalgiques. C’était vraiment fou à vivre et nous avons pu découvrir des choses merveilleuses. Et le fait de se retrouver dans cet endroit, comme au premier soir de notre arrivée en Islande, est une jolie façon de finir cette aventure. La boucle est bouclée.

6 vues0 commentaire