• Carnet de vacances

Islande : Que voir à Reykjavik ?

Dernière mise à jour : 29 déc. 2021

* Toutes les photos ont été prises avec un iPhone 7 / Voyage réalisé en Septembre 2017


Jours 10, 11 et 12 de notre road trip | Pour être honnête, nous passerons notre première journée dans la capitale islandaise à s’occuper un peu de nous !

Nous arrivons en fin de matinée dans notre auberge de jeunesse et même si les chambres ne sont disponibles qu’à partir de 15h, nous pouvons d’ores et déjà profiter des salles de bain communes. Je pense ne pas mentir en disant que j’y suis restée pas loin d’1h ! Après toutes les douches en camping, ça faisait un moment que nous n’avions pas vu un peu de propreté et d’eau chaude. A la suite de ça nous décidons de ramener notre bolide dans lequel nous avons passé tant de temps : nous avons parcouru pas loin de 3000km en 9 jours.


Et de là un choix se fait assez rapidement : il est 15h, nous pouvons ENFIN profiter d’un lit ! Ne vous méprenez pas, j’ai adoré ce road trip ! C’était une expérience totalement nouvelle et aujourd’hui c’est un de mes plus beaux souvenirs, mais après 8 nuits passées dans une voiture et des dizaines d’heures à se protéger du froid, retrouver un peu plus d’espace et un matelas confortable me remplissent de joie !

Nous finirons par sortir en début de soirée pour aller voir la vie nocturne à Reykjavik. Il est 21h, nous sommes dimanche, il fait froid et nous ne croisons pas grand monde. Nous nous décidons finalement pour l’English Pub. Je dois avouer que nous avons été déçues. L’endroit est très sympa, la déco aussi, les serveurs accueillants mais nous avons trouvé que l’ambiance étais assez mollassonne. Alors oui il était tôt, un dimanche soir mais nous revenons de 10 jours de road trip où nous avons croisé principalement que des touristes, on était donc pressées de se faire une petite soirée et surtout nous avions lu tout un tas de trucs sur les fêtes à Reykjavik. D’où notre déception. Nous prenons un verre chacune et nous resterons moins d’une heure dans ce petit pub. Je ne pense pas que notre expérience soit représentative de ce que vous pouvez trouver la nuit dans la capitale. Mais au vu de notre budget bien entamé et du prix des consommations, nous ne réitérons pas l’expérience dans la capitale.


Je ne vais pas vous faire un récit de notre itinéraire dans Reykjavik. Il s’avérera que la capitale était beaucoup plus petite que ce à quoi on s’attendait. Sans être réellement déçues, nous nous attendions juste à autre chose. La capitale islandaise n’en reste pas moins très charmante et voici les points d’intérêts qu’on a pu découvrir :


Eglise Hallgrímskirkja :

C’est la première chose que nous avons vu ! Bon et en même temps, on la voit plus ou moins de partout depuis le centre de Reykjavik. Son aspect extérieur est vraiment différent des églises que nous avons pu voir tout autour de l’Islande. Elle ressemble un peu à une fusée même si son architecture est inspirée des orgues basaltiques.

L’intérieur est aussi pur que l’extérieur. C’est fou ! Tout est blanc et l’orgue assez impressionnant. Il y a quelque chose de très apaisant alors que quand nous sommes rentrées il y avait bien une dizaine de touristes.


Nous prenons l’ascenseur pour grimper presque jusqu’au sommet de la tour (8€ par personne). Je ne sais pas à quoi nous nous attendions mais il s’avérera que même si nous ne sommes pas déçues par le panorama qu’offre la tour, nous ne sommes pas non plus très enjouées. Certes la vue est très jolie mais pas spectaculaire. Et c'est peut-être un peu trop cher pour ce que c'est, mais en Islande, ce n'est pas exorbitant…

Juste en face, sur « la place de l’église » il y a une statue de Leif Eriksson, celui qui aurait découvert l’Amérique bien avant Christophe Colomb. Ce sont les États-Unis qui ont offert cette statue à la ville en 1930.


Hallgrímskirkja
Hallgrímskirkja
Hallgrímskirkja
Hallgrímskirkja

Skólavörðustígur – Laugavegur – Vieille ville :

Ce sont les rues où il y a le plus de choses à voir dans la capitale. La vieille ville et même fermée aux voitures donc c’est agréable de s’y promener. Il y a énormément de cafés, de boutiques de souvenirs ou de fringues. Il y a plein de couleurs partout. Mais également beaucoup de touristes. Néanmoins, faire 2-3 boutiques de souvenirs et aller se réchauffer dans un café avec une déco originale est agréable. D’autant plus que l’œil est toujours attiré vers quelque chose : les tags, les devantures originales, les couleurs…


Skólavörðustígur – Laugavegur
Skólavörðustígur – Laugavegur
Skólavörðustígur – Laugavegur
Skólavörðustígur – Laugavegur

Harpa :

C’est la salle de concert de Reykjavik. L’architecture extérieure est assez futuriste car elle est constituée de panneaux en verre de différentes couleurs et de formes irrégulières. Nous sommes rentrées à l’intérieur quand il y avait un grand soleil et le spectacle des jeux de lumières était magique. La visite de l’intérieur se fait rapidement puisque seul le hall et les magasins peuvent se visiter sans devoir payer quoique ce soit.

Le bâtiment reste tout de même impressionnant et vaut un petit détour.


Harpa 
Harpa 
Harpa 
Harpa 
Harpa 

Sólfar :

C’est une sculpture métallique représentant un bateau viking, située au bord de l’eau.

Il y avait beaucoup de monde quand nous y étions, nous avons attendu pour faire une belle photo mais ce n’était pas gênant. La sculpture est quand même imposante, je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit aussi grande, c’était une jolie surprise. De plus, elle représente beaucoup pour l’histoire de l’Islande. La promenade de l’Harpa à la statue (ou dans le sens contraire) est très agréable, tout au long de l’eau. Et avec le vent, très vivifiante.


Sólfar
Sólfar

Musée national d’Islande :

C’est un musée fait sur 3 étages qui retrace l’histoire de l’Islande à travers différents objets. Nous avons adoré. C’était très intéressant. Par contre il faut prendre son temps, nous sommes restées plus de 2h entre les vidéos, les objets et les explications qui les accompagnent. Le prix est un peu cher (un peu plus de 20€).


Musée national d’Islande
Musée national d’Islande

Lac Tjörnin :

Il est situé en plein cœur de la ville et il est possible d’en faire le tour. Il y a beaucoup d’oiseaux loin d’être timides. C’est une jolie balade à faire.


 Tjörnin
Tjörnin
Tjörnin

Vieux Port :

C’est un des quartiers que j’ai préféré. Déjà il est agréable de se promener le long de l’eau, il y a beaucoup de bateau même s’ils ne sont pas accessibles. Ensuite, il y a énormément de restaurants, plusieurs réputés. Le tout plein de couleurs et très calme. C’était apaisant d’y faire une balade.

Nous mangerons un soir dans le Reykjavik Fish Restaurant. Les prix étaient corrects pour l’Islande, la cuisine simple et la déco hyper sympa.


Reykjavik
Reykjavik
Reykjavik
Reykjavik
Reykjavik

Le meilleur hot dog d’Europe : Bon la visite était indispensable… Enfin c’est ce qu’on a beaucoup lu. En effet, Reykjavik a la réputation d’avoir le meilleur Hot Dog d’Europe (voire du monde), que vous pouvez acheter dans un mini Food truck. On a dû faire la queue 10 minutes pour avoir le nôtre et manger vite fait bien fait pour laisser notre place aux clients suivants. Ce qui est amusant, c’est que ce Food truck est en plein milieu d’une rue en travaux, qu’il y a bien sur principalement que des touristes mais que tout le monde à l’air content de manger son hot dog ! L’expérience est sympa même si vous pouvez vous en passer. Le pull Islandais : Avant de partir c’était notre objectif : revenir avec un pull typique islandais. D’autant plus qu’une fois à Reykjavik, je dirais qu’un touriste sur trois en portait un. On en avait vu à Akureyri, en trouvant une boutique par hasard, mais nous avions trouvé les prix exorbitants (environ 200€). Avant de partir, on s’était légèrement renseignée où on pouvait en trouver et une boutique revenait souvent : celle des Grands-Mères tricoteuses d’Islande. On y est allées faire un tour et les prix n’y étaient pas moins chers ! La seule chose qui est sûre c’est que vous repartirez avec un pull authentique, la laine venant des moutons islandais et tricotée par des islandaises. Mais il faut vouloir y mettre le prix.


Babalú :

Nous ne nous sommes pas posées dans énormément de cafés (sauf le Dunkin Donuts, pour me rappeler un petit peu Miami). Mais nous en avons vu un qui nous a tapé dans l’œil et qui a une bonne réputation : le Babalú café. Comme un peu près chaque restaurant ou cafés que l’on ait pu faire en Islande, la déco était toujours un peu atypique ou originale. Et bien ici, c’est celle qui a été la plus originale que nous ayons vu de ces vacances : plein d’objets insolites partout, beaucoup de lumière et de couleurs une ambiance conviviale. Bref c’était notre dernier arrêt à Reykjavik est c’était une agréable façon de terminer ce voyage. Les toilettes valent également beaucoup le détour.


Babalú
Babalú

4 vues0 commentaire