• Carnet de vacances

Islande : Visite du Cercle d’Or

Dernière mise à jour : 21 mai

* Toutes les photos ont été prises avec un iPhone 7 / Voyage réalisé en Septembre 2017


Jour 2 de notre road trip | Avec le jour qui se lève tôt, notre excitation et le fait que la voiture ne soit pas très confortable pour faire une grasse matinée, nous sommes réveillées tôt. On petit déjeune, on range nos affaires et on va prendre une douche au camping situé non loin de là. Ce qui fait qu'à 8h30 nous prenons la voiture en direction du Cercle D'or, qui est tout simplement le nom donné au circuit qui réunit les trois sites les plus visités d’Islande.Malgré notre enthousiasme, on ne se fait pas d'illusions, on sait que nos visites du jour vont être très touristiques.


La première : Þingvellir. Nous y arrivons avant 10h et pourtant le parking est déjà presque plein. Il est payant, c'est un peu près 5€ mais il n'y a aucun contrôle. Et c'est un peu près ça pour tout en Islande : c'est payant mais il n'y a pas de vérifications. C'est donc vous et votre conscience. Nous on a choisis de payer. Pour ce site, il y a plusieurs parkings pour se garer qui vous amènent à différents endroits, je ne sais pas s’ils sont tous payants. Þingvellir est un parc national. Son nom signifie "Les plaines du Parlement" en islandais et il a été nommé ainsi grâce à son histoire très ancienne qui commence en 930 où le plus vieux parlement du monde (paraît-il) a été fondé. Le site a ensuite vu l'histoire de l'Islande évolué jusqu'en 1944 où la déclaration d'indépendance du pays à été proclamée.

On avait lu qu'il fallait au moins y consacrer 2-3h, mais nous avons un emploi du temps très chargé, nous y resterons qu’une heure. C'est le premier site du cercle d'or et il y a énormément de monde. Mais ça ne nous empêche pas de voir pourquoi ce parc à été nommé premier parc d'Islande.  Tout d'abord, le site est situé sur une faille qui sépare les deux plaques tectoniques : eurasienne à l’est et nord-américaine à l’ouest, ce qui est spectaculaire à voir. Ensuite, ce qui nous surprend le plus c'est que nous sommes entourées de roches volcaniques. Nous nous baladons en suivant les chemins et rejoignons ensuite la cascade Öxarárfoss. L'accès se fait très facilement. Mais facile d'accès veut aussi dire facile d'accès pour tout le monde donc beaucoup de touristes. Nous prenons notre mal en patience et arrivons à faire une photo de ladite cascade. Elle se jette ensuite dans une partie de la plus grosse faille du site, Almannagjá.


Oui c’est un site qui vaut vraiment le détour, nous avions une très belle vue sur les îlots et le lac, les paysages sont grandioses. La faille est visible seulement par endroit mais c’est assez pour se rendre compte de l’historique du site. Seul (gros) bémol ce sont les touristes. Nous y étions en milieu de matinée mais c’était déjà blindé et certains sont très peu respectueux…



Après cette première visite de la journée, nous reprenons la voiture pour rejoindre Geysir, situé à moins d’une heure de route. Nous savons aussi que ce site est très connu donc nous ne sommes pas surprises quand on voit le nombre de touristes en arrivant. Nous patientons un peu sur le parking avant qu’une place se libère et nous traversons ensuite la route pour rejoindre le site.

Alors au début ça nous rappelle notre visite de la veille à Seltún : toujours ces couleurs qui semblent venir d’une autre planète et cette eau qui bout à même le sol. Nous finissons par rejoindre le plus gros point d’intérêt du site : le geyser Strokkur. Il est très connu car il explose toutes les 5 à 10 minutes. Il y a foule devant et une corde a été aménagée tout autour pour que l’on ne s’approche pas de trop près. Et nous faisons comme tout le monde, nous attendons. On ne sait pas trop quoi, on ne sait pas trop où regarder mais au final on attend très peu de temps puisqu’après le bruit d’une explosion on voit l’énorme jet apparaître. Nous comprenons ensuite que nous n’étions pas bien placées et attendons qu’un gros flux de touristes s’en aille pour se rapprocher. Et nous ré-attendons.

C’est en fait un énorme trou dont nous ne voyons pas le fond avec de l’eau dont le niveau monte et descend. Quelques fois on a l’impression que c’est le moment, l’eau monte assez haut mais en fait non. Et puis d’un coup, une espèce d’énorme boule bleu turquoise se forme pendant 2 secondes et explose, encore une fois dans un énorme bruit. C’est très impressionnant.



Nous faisons ensuite le tour du parc. Nous tombons sur des espèces de très grandes « flaques d’eau » d’un bleu envoutant. Dans la première nous voyons un trou énorme et on aurait presque envie de se jeter dedans, histoire de voir ce qui s’y cache. Quant à la deuxième située juste à côté, on a l’impression qu’il y a quelque chose qui l’éclaire du fond et qui lui donne la couleur bleu fluorescente qu’elle a. Il y a la même « flaque » un peu plus loin mais en beaucoup plus grande.



Nous ne parcourons pas le site entièrement, mais il est très impressionnant. Il est entouré de montagne très verdoyante et c’est agréable. Il y avait encore une fois beaucoup de touristes mais là ça ne nous a pas gênées. On a pu profiter de tout ce qu’on voulait.


Nous repartons ensuite vers la cascade de Gullfoss située juste à côté (une dizaine de minutes de voiture). Elle est réputée pour être une des plus impressionnantes cascades. Quand nous arrivons le parking est plein, nous finissons par nous garer au bord de la route. Dès que nous sortons de la voiture nous ne la voyons pas, mais on l’entend. Et plus on se rapproche, plus le bruit est étourdissant. Nous suivons le sentier pour aller jusqu’en haut, là où la cascade commence à se déverser. Elle a une hauteur de 32 mètres et une largeur de 70 mètres mais c’est son débit qui est impressionnant. Le bruit, la puissance, le vent, nous sommes à 10 minutes des sources chaudes et des geysers de Geysir mais on a l’impression d’être dans un autre monde.


Il est très souvent possible d’admirer un arc-en-ciel, qui apparemment vaudrait le petit coup d’œil car il formerait un pont entre les deux rives, mais nous n’aurons pas cette chance puisqu’il se met à pleuvoir de plus en plus… Mais ça n’enlève rien au spectacle que nous offre Gullfoss. C’est la première grosse cascade d’Islande que nous voyons (et nous en verrons beaucoup) et ça promet pour la suite.

Bon bien sûr, c’est encore une fois très touristique mais c’est bien aménagé pour que tout le monde puisse s’approcher là où il veut.



C’est là où se termine le cercle d’or pour nous. Les 3 sites que nous avons fait depuis le matin nous en ont mis plein les yeux. Alors oui, c’est très touristique c’est pour cela que nous avons choisi de le faire en premier dans nos visites, nous avions peur d’être déçues par le monde si nous le gardions pour la fin. Et je pense que nous avons bien fait puisque ça reste le tour le plus touristique que l’on ait fait pendant notre séjour.

Malgré les touristes, ça reste incontournable et tout y est impressionnant.

4 vues0 commentaire