• Carnet de vacances

Lac de Côme : Que visiter à Côme ?

Dernière mise à jour : 21 mai

* Toutes les photos ont été prises avec un iPhone 7 / Week-end réalisé en Août 2018


Jour 1 de notre week-end | Nous arrivons à Côme, notre première destination de ce week-end, aux alentours de 10h du matin. Après à peine 5 minutes de marche depuis la gare, on tombe sur une station de vélos. Avec nos sacs de voyage, on s’est dit que ça serait peut-être plus pratique pour commencer notre visite du lac de Côme. Surtout que les prix étaient très intéressants : la première demi-heure gratuite et la seconde à 50 centimes. Mais même en téléchargeant l’application qui était donnée sur le panneau explicatif, on n’arrivera pas à comprendre ce qu’il faut faire pour pouvoir retirer un vélo (on restera quand même 30 minutes devant la station à essayer de trouver une solution). Bref, on capitule et commençons la visite de Côme, à pieds.


Dans un premier temps on ne s’attarde pas trop sur les rues qui nous entourent, on sait qu’on n’y repassera et on se dirige vers le nord du centre-ville pour découvrir la Porta Torre. Traduction littérale : la porte tour ; et bien, elle porte bien son nom ! C’est en fait une ancienne forteresse construite en 1192 et mesurant 40 mètres de haut.

L’intérêt en soit n’est pas extraordinaire mais son architecture militaire romane est très imposante : à l’extérieur de la ville la porte contient deux arches à sa base et une seule à l’intérieur, surmontés de 4 étages d’arcs fermés (correspondant aux 4 étages qui ont été détruits). Bon la photo (de très mauvaise qualité) est forcément plus parlante.


Côme

Nous commençons enfin à profiter des rues et des façades qui nous entourent : la vieille ville est presque totalement piétonne et c’est agréable. Les façades sont très colorées et fleuries, les rues sont pavées, les fenêtres ornées de balcons… On est dans l’Italie comme je me l’imagine !

Durant notre promenade on tombe sur le museo civico (bon comme d’habitude, aucun musée prévu au programme pour ce week-end) mais son entrée avec son arche et son portail ne nous résiste pas : on finira par l’admirer de l’extérieur.


Que voir a Come ?
Que voir a Come ?

On arrive ensuite devant l’Eglise San Fedele. Enfin, non pas devant mais par l’arrière. Elle est assez sombre comparé à toutes les façades qui l’entourent et pas très grande. Nous n’aurons pas le courage et l’envie d’en faire le tour.


Que voir a Come ?

Tout simplement parce que nous avons envie de voir la cathédrale et c’est ce vers quoi on se dirige. Et en arrivant : WAOUH. Un si un grand édifice au milieu d’une petite place c’est assez hallucinant ! La cathédrale de Santa Maria Assunta de Côme mesure 56 mètres de long sur 75 mètres de haut et est la dernière de style gothique à avoir été construite en Italie. Sa façade est ornée de plusieurs statues aux détails impressionnants et son portail surmonté d’une rosace. Depuis la place, on peut apercevoir l’intérieur ce qui nous met l’eau à la bouche alors ni une ni deux, on se dirige vers l’entrée. Elle est gratuite mais vous pouvez faire un don de 1€ en échange d’une brochure. Et l’intérieur est à la hauteur de ce qu’on attend quand on voit l’extérieur : sublime ! Le plafond se résume à une succession de voutes or et bleues magnifiques, au centre il y a deux énormes orgues qui se font face, les couleurs des vitraux ressortent avec le soleil, les dômes couleur or sont sublimes et enfin, il y a plein de magnifiques tapisseries tout autour.

Certains espaces sont fermés à la visite, laissant la place aux religieux.


C’est hallucinant de voir ce genre d’édifice en plein milieu d’un dédale de rues pavées. C’était une très jolie surprise.


Que voir a Come ?
Que voir a Come ?
Que voir a Come ?

On se dirige ensuite vers le port. Enfin, plus vers les quais pour profiter enfin du lac. Même si ça ne sera pas la vue la plus exceptionnelle que nous verrons pendant ce week-end, on reste un bon moment, sur une espèce de caillebotis aménagé. C’est exactement comme je me l’imaginais : le lac et en fond les montagnes vertes avec des éclats de couleurs donnés par les habitations.


Que voir a Come ?

Maintenant on se dirige vers la chose qui est la plus recommandée de faire quand on est à Côme : se rendre jusqu’à Brunate. Pour cela on doit prendre un funiculaire, qui est à peine à 10 minutes à pieds du centre-ville. Avant de la voir, on repère l’entrée à cause de la file d’attente qui est devant ; nous attendrons au final 15 minutes. Le ticket aller-retour coûte 5.50€. Et chose tellement mignonne et indispensable sous 30°C, juste avant de monter dans le funiculaire (aller et retour), il y avait une caisse remplie de bouteille d’eau dont on pouvait se servir gratuitement.


Que voir a Come ?

En ce qui concerne le funiculaire, Il y a un départ environ tous les quarts d’heures. Les funiculaires sont assez grands et peuvent contenir pas mal de personne. On arrivera à avoir une place assise mais on aura du mal à profiter de la vue. Le trajet dure environ 5 minutes et nous passons dans les montagnes. Entre les arbres, nous pouvons apercevoir une vue de plus en plus plongeante sur Côme, le lac et les montagnes. Bref, en gros le trajet ne vaudrait pas le coup à lui seul.

Une fois descendues du funiculaire, nous suivons les panneaux qui indiquent une navette pour rejoindre le phare, le seul vrai intérêt de notre visite à Brunate. Mais petit hic, nous avons toutes les deux nos sacs de voyage et le mien commence à être lourd et encombrant. Les panneaux signalétiques indiquent que le phare se trouve à 36 minutes à pieds ! Il fait chaud, on à nos sacs, on n’est pas franchement motivées. Et on craquera (enfin c’était surtout à cause de moi) pour un tour de Jeep ! C’est simple, c’est un Citysight seeing mais en Jeep pour un tout mini parcours. « Le parcours » se limitant à nous déposer pas très loin du phare. Bon à vrai dire on ne le regrettera pas, les 10 minutes de Jeep (5 aller – 5 retour) nous ferons bien rire et nous aurions bien plus galérer à pieds.


Bref, nous concernant, nous sommes arrivées sans trop d’effort. Nous avons 30 minutes pour explorer le phare et ses alentours. Le phare en soit n’est pas très impressionnant, assez petit et pas très haut. Par contre, la vue est vraiment splendide ! C’est tout simplement une vue plongeante sur le lac, Côme et les montagnes ! La couleur du lac est magnifique, les montagnes vertes sont hallucinantes et les toits rouges des maisons amènent beaucoup de couleur dans ce paysage. Malgré qu’il n’y ait une dizaine de personne, c’est assez calme.

C’est le meilleur point de vue qu’on a eu durant notre week-end ! Et il valait clairement un petit tour en funiculaire (et en Jeep) !


Que voir a Come ?
Que voir a Come ?

Il est possible de monter en haut du phare pour 4 ou 5€. Nous passerons notre tour, je ne suis pas sûre que le point de vue depuis le haut du phare vaille vraiment la peine.


Sur la place, juste en bas du phare, il y a une toute petite église. Bon bien sûr, 30 minutes avant nous avons visité la cathédrale de Côme, donc elle nous paraît toute petite et sans vraiment d’intérêt. Par contre ce qui est amusant, c’est qu’elle est au milieu des habitations.


Que voir a Come ?

Nous reprenons la Jeep et le funiculaire pour rejoindre Côme. De Brunate, nous n’aurons vu que son phare et son point de vue, mais c'était suffisant pour nous ravir.

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout