• Carnet de vacances

Les Pouilles : Que faire dans les alentours de Bari ?

Dernière mise à jour : 6 juin

* Toutes les photos ont été prises avec un iPhone 13 / Voyage réalisé en Mai 2022


Alberobello Bari -> Alberobello Il y a un bus qui fait la liaison entre les deux villes en 1h (il y a également des trains mais le trajet est plus long et il y a plusieurs changements). Les tickets s’achètent à la gare (pas à bord) et le bus est à prendre derrière la gare centrale de Bari (pas côté centre-ville). Attention, nous avons pris le bus de 9h du matin et il y avait déjà foule, alors que nous étions début mai ! Il y avait une dizaine de personnes qui n’avait pu de places pour monter à bord ; je ne sais pas si un service de substitution prend place dans ces cas là où si elles ont dû attendre le bus d’après, 1h plus tard. 4,40€

C’était une évidence, il était hors de question que nous allions dans les Pouilles sans passer par ce petit village, connu du monde entier grâce à ses trulli, ses habitations en pierre sèche (sans mortier) et ses toits pointus. Pour la petite histoire, la technique de construction utilisée est la même qu’à l’époque de la préhistoire et même si elle est très répandue dans la région, il y en a une forte concentration dans la ville d’Alberobello, d’où l’intérêt d’aller y faire un petit tour. Ne vous attendez pas à être les seuls, il y avait quand même beaucoup de monde quand nous y étions, même si nous avons pu profiter d’un peu de répit loin des boutiques et des restaurants.


Deux quartiers, classés au patrimoine mondial de l’Unesco, sont recommandés à la visite : Monti et Aia Piccola. Ce dernier est rempli de boutiques à touristes et de monde ! Néanmoins, c’est ici que les vues sur les toits sont les plus belles. J’ai tout de même préféré me balader dans le quartier de Monti où j’ai eu l’impression de découvrir une vie « plus authentique ». Il faut évidemment prendre du temps pour admirer ces toits coniques et ces habitations en pierre non jointes les unes avec les autres, mais la visite ne dure pas plus de 2h ; tout se parcoure assez rapidement.


Cependant, selon moi, le belvédère Santa Lucia est indispensable pour avoir une vue magnifique sur les toits, même s’il est vite pris d’assaut.

Le musée de la ville est également recommandé, mais nous avons passé la visite.


Que faire à Alberobello ?
Que faire à Alberobello ?
Que faire à Alberobello ?
Que faire à Alberobello ?


Polignano a Mare Bari -> Polignano a Mare Le train est la meilleure solution ! Attention, tous les trajets ne sont pas de la même durée, ça va de 30 à 45 minutes. 2,70€


Bon, c’est un lieu presque aussi connu qu’Alberobello, mais pareil, comment ne pas y passer alors qu’il est à portée de mains (ou de pieds). Nous avions lu quelques guides qui indiquaient les lieux à ne pas louper mais honnêtement, c’est quand même assez petit, en vous perdant dans les petites ruelles du centre-ville historique, vous ne louperez rien.


Bien sûr, il faut passer par la plage de Lama Monachile pour avoir sa petite photo insta. Les points de vue du pont ou avec le pont en fond son intéressants tous les deux, mais, à mon humble avis, il y a d’autres plages « gratuites » dans la région qui valent de s’y attarder un peu plus.


Que faire à Polignano a Mare ?

Si vous longez plus ou moins la mer, vous finirez par tomber sur plusieurs belvédères dont celui des grottes qui, je vous l’accorde, sont difficiles à admirer puisque nous ne sommes pas en face. Néanmoins, vous pouvez toujours réserver un tour en bateau pour pouvoir mieux les découvrir.


Que faire à Polignano a Mare ?

Bon au-delà des clichés un peu trop instagrammables qui attirent le monde, le centre historique et ses petites ruelles sont vraiment sympa à arpenter et bizarrement, au vu du monde que nous avions croisé précédemment, il ne nous était pas si compliqué que ça de se retrouver seules.


Que faire à Polignano a Mare ?
Que faire à Polignano a Mare ?
Que faire à Polignano a Mare ?
Que faire à Polignano a Mare ?


Monopoli Bari -> Monopoli Le train est la meilleure solution ! Attention, tous les trajets ne sont pas de la même durée, ça va de 25 minutes à 1h. 3,40€

Je ne sais pas pourquoi, j’ai vraiment apprécié Monopoli. Le concept ne change pas vraiment de Polignano a Mare, beaucoup de plages à l’eau transparente et un centre historique mignon. Mais peut-être parce qu’il y avait moins de monde, j’ai bien aimé m’y balader. Encore une fois se perdre dans les ruelles est le meilleur moyen de découvrir la ville mais certains points sont à ne pas louper !


Pour avoir la petite photo insta (oui, encore), il faut se rendre jusqu’au port de Monopoli pour avoir une jolie vue sur les barques.


Que faire à Monopoli ?

Dans le centre, il y a une toute petite rue (qui m’a fait penser à celle de Prague), la via S. Salvatore, toute mignonne.


Que faire à Monopoli ?

Il y a également beaucoup d’Églises mais une visite de la cathédrale de Monopoli vaut le petit coup d’œil : l’intérieur avec sa nef et ses colonnes m’a subjuguée.


Que faire à Monopoli ?

En ce qui concerne les plages, c’est simple nous avons suivi le bord de mer (il y a une espèce de chemin « fléché ») pour découvrir celles qui étaient les plus proches de Monopoli. Nous avons commencé par la Spiaggia Cala Porta Vecchia jusqu’à la Spiaggia di Porto Verde et un seul constat ne peut qu’être fait : la couleur de l’eau est incroyable ! À chaque plage ! Par contre j’imagine qu’en pleine saison il faut jouer des coudes puisque l’espace pour étendre sa serviette est assez restreint et qu’il est tout de même assez vite pris d’assaut.

À chaque nouvelle plage c’était la découverte d’un petit paradis.


Que faire à Monopoli ?
Que faire à Monopoli ?

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout