• Carnet de vacances

Les thermes à Budapest : vraiment un incontournable ?

Dernière mise à jour : 21 mai

* Toutes les photos ont été prises avec un iPhone XR / Week-end réalisé en Janvier 2019


Jour 1 de notre week-end |

Bon moi déjà, sachant à peine nager, je ne suis pas très à l’aise avec l’eau. Donc à part la piscine là où j’ai pieds et les jaccuzzis, je ne fréquente pas ce genre d’endroits. Mais comment ne pas passer par les thermes à Budapest, qui sont presque carrément une religion ?

Bon après, reste la question, de quels bains choisir ? Il y en a des dizaines et des dizaines…


Prévu pour notre fin de journée du samedi, juste avant la soirée, je laisse Isa, la fan de spa et de saunas, choisir ceux qu’elle souhaite, n’ayant de mon côté aucune demandes particulières.


Les thermes Széchenyi, les plus connues car elles sont les plus grandes d’Europe, sont un peu trop loin de notre position et dans notre tête un peu trop touristiques. On finit donc aux bains Rudas, mais pas non plus les moins connus ! En arrivant, nous devons faire la queue pour acheter notre entrée. D’ailleurs, plusieurs sont proposés à des prix différents. L’une vous donne accès à la piscine et au spa (environ 15€) et une autre à toutes les autres organisations : un plus grand spa, le rooftop… (environ 25€). Je choisis l’option 1 et Isa l’option 2. Je tiens quand même à préciser que l’accueil dans ces bains lors de notre passage n'était clairement pas chaleureux ! La dame nous à peine dis bonjour et quand nous avons demandé plus de détails sur les accès et la piscine elles nous a dit d’une manière très désagréable que tout était noté sur les télés. Mais le reste du personnel une fois l’accueil passé était très gentil et souriant. Un maitre nageur m’a même aidé à retrouvé mon chemin quand j’ai voulu rejoindre les vestiaires et que je m’étais totalement perdue 🙄

Bref, une fois nos billets d’entrées réglés, nous devons refaire la queue pour pouvoir accéder au vestiaire, en attendant que d’autres personnes quittent les bains. Les vestiaires sont assez grands, il y avait à chaque fois de mes deux passages des cabines et des casiers facilement libres.


Après nous être changées pour notre tenue de combat (bon un maillot de bain quoi), Isa et moi nous séparons. Elle va profiter de tous ces accès et moi de la piscine : je n’ai pas profité longtemps car il n’y avait presque jamais personne et bizarrement ça me faisait peur de me retrouver seule. J’ai également utilisé un mini spa, très agréable.

Isa, quant à elle, s’est régalée puisqu’elle était dans son élément !

A préciser quand même que le port du bonnet de bain est obligatoire et que vous pouvez en acheter sur place.


Que faire a Budapest ?

Le lendemain, lors de notre passage sur la Place des Héros, notre curiosité l’emportera et nous déciderons d’aller voir les thermes de Széchenyi, situées juste à côté.

Nous rentrons et quel choc ! L’intérieur de l’entrée/accueil est tout simplement magnifique. Il y a une coupole en son centre, une fontaine, des tableaux… Bref c’est magnifique. Et c’est là où nous regrettons de ne pas les avoir testées la veille. Isa et moi ne voulions pas y aller car nous ne voulions pas tomber dans le piège à touristes, et moi de mon côté j’avais un peu peur du monde qu’on pourrait y trouver.


Que faire a Budapest ?

5 vues0 commentaire