• Carnet de vacances

New-York : le MET, le MoMA et Grand Station

Dernière mise à jour : 21 mai

*Toutes les photos ont été prises avec un iPhone 7 / Voyage réalisé en Mars 2018


Jour 1 de notre week-end | Avec le décalage horaire, je suis réveillée assez tôt, vers 5h du matin. Toute la nuit nous avons entendu la pluie tomber et au vu de la météo annoncée, nous n’avons pas beaucoup d’espoir pour la journée. Je finis par me lever vers 7h et me préparer. La veille, Jaret nous avait proposé d’aller prendre un petit déjeuner américain, mais à cause du temps et puisqu’il est très gentil, il est sorti pendant que j’étais sous la douche pour acheter de quoi nous faire des pancakes : les meilleurs que j’ai jamais mangés !


Nous finissons quand même par quitter l’appartement en milieu de matinée, sous une pluie battante avec 2 parapluies que nous ne sommes pas sures de pouvoir ramener en entier. A cause de la tempête, nous avons du changer nos plans : pour moi, la journée de vendredi aurait du être celle où je marchais le plus, histoire d’avoir des jours un peu plus sympa par la suite. Marjorie aurait du aller à la statue de la liberté. Mais nous prenons le métro, direction le MET dans un premier temps, histoire d’être à l’abri. Nous verrons bien ce que nous ferons après, selon l’évolution du temps.


Auparavant, le musée était « gratuit », c’es à dire que vous laissiez une donation du montant que vous souhaitiez ; désormais ceci ne s’applique qu’au résident de New-York et l’entrée est de 25€. J’avais déjà eu l’occasion d’y aller lors de ma première visite à New-York, mais pour être honnête, on avait plus passé notre temps sur le rooftop à profiter de la vue et du soleil qu’à visiter le musée. Aujourd’hui le rooftop est fermé, donc je n’ai aucune excuse.

Bon alors, on sait plus ou moins ce que l’on a envie de voir. En effet, le MET comprend 17 parties différentes et il n’est pas possible de toutes les visiter en pouvant s’y attarder à chaque fois. Nous avons commencé par le dernier étage et sommes redescendues dans les salles qui nous intéressaient. L’art est subjectif donc chacun est libre d’apprécier chaque œuvre comme il l’entend. Néanmoins, comme la dernière fois j’ai particulièrement apprécié la partie égyptienne où il est possible de voir des momies et quelques parties de temples égyptien, vraiment top. J’ai également adoré l’art médiéval et l’art asiatique avec la reconstitution d’un petit jardin japonais très apaisant.


Que faire a New-York ?
Que faire a New-York ?

Avant de sortir du MET on prend une petite pause, nous avons piétiné pendant presque 3h et ça fatigue quand même… La météo n’ayant toujours pas changé depuis le matin, nous n’avons pas d’autres choix que de faire un autre musée si on veut profiter de notre journée. Nous nous étions renseignées avant, et nous avions prévu d’aller au MoMA en fin d’après-midi car l’entrée est gratuite le vendredi de 16h à 20h. Nous y arrivons vers 16h10, nous avions un peu peur de devoir faire la queue un moment, et surtout sous la pluie, mais au final nous n’attendons pas du tout. Il suffit juste de se rendre au guichet et ils vous tendent directement les billets d’entrées sans rien vous demander.


Bon alors je dois avouer qu’en me renseignant sur les choses à faire à New-York je suis tombée par hasard sur l’entrée gratuite du MoMA, sans vraiment savoir à quoi m’attendre. Bien sur, c’est un musée internationalement connu et on voyait un peu près de quoi il s’agissait mais nous y avons été sans organisation. Et on aurait peut être dut un plus préparer notre visite. Mais bon, c’est ça aussi de voyager au feeling (!).

Les collections permanentes du musée s’étendent sur les 4 premiers étages, dont les deux derniers répertorient les plus grandes œuvres (Van Gogh, Cézanne, Picasso…). C’est donc par le haut qu’il est conseillé de commencer. Oui mais nous, en arrivant au premier étage, on est tellement pris par ce qui nous entoure qu’on ne fait pas attention et qu’on commence la visite.

C’est bien sur complétement différent du MET. Et bien entendu, une fois arrivées aux deux derniers étages on en a un peu marre de piétiner et on passe plus ou moins vite sur les œuvres. D’autant plus qu’il y a plus de monde qu’aux étages précédents. La foule, le monde, le bruit et cet après-midi musées auront raison de nous, nous aurons le courage que de faire la queue pour pouvoir immortaliser le tableau de Van Gogh, La Nuit Etoilée. Ce qui nous permettra de finir cette visite du MoMA sur une jolie note.

J’ai vraiment adoré ce musée. Je ne savais pas à quoi m’attendre et j’ai étais agréablement surprise. Les œuvres sont présentées dans l’ordre chronologique (bon, du coup nous avons commencé par les plus récentes…) ce qui permet d’avoir un fil conducteur.

Ce fut un véritable coup de cœur.

Il est possible de faire la visite avec un audio guide que vous pouvez récupérer gratuitement à l’entrée. Vous pouvez également vous connecter au wifi du musée et vous connectez sur leur site pour écouter les commentaires des audio guides.


Que faire a New-York ?
Que faire a New-York ?

On sort du musée à 19h. Ce que nous avions prévu en ce vendredi soir c’était de tester un rooftop. Alors après quelques recherches internet, plusieurs étaient conseillé et nous en voulions un qui sorte un peu de l’ordinaire. Nous avions trouvé le Pod39, pas avec la vue la plus exceptionnelle apparemment mais avec un décor combinant des arches en vielles briques rouges et de jolies guirlandes lumineuses (un peu ma passion). Au vu de la météo, nous checkons quand même sur Google pour voir s’il est bien ouvert, et oui… Nous sommes dubitatives mais on décide quand même de le tenter.

Depuis notre arrivée, nous n’avons pas encore vraiment découvert New-York et du coup nous décidons de braver le vent et la pluie, pour rejoindre le rooftop situé à environ 20 minutes à pieds du MoMA. Il fait nuit, les immeubles sont illuminés et nous faisons exprès de faire un (mini) détour par le Chrysler Building pour le voir illuminé. Avec les immeubles et les buildings qui nous entourent, ça y est, nous nous rendons compte que nous sommes à New-York ! (Désolée de la qualité des photos, l'iPhone 7 la nuit, c'était pas top).


Que faire a New-York ?

Nous arrivons finalement au Pod39, qui de base est un hôtel. Bon malheureusement, le rooftop est fermé. Même si nous avions un peu d’espoir (un parapluie ou une capuche, le temps de faire une photo et ça passe), nous ne sommes pas forcément déçues. Puisque nous n’avons pas de plan B, nous décidons de nous poser dans le bar de l’hôtel, pour prendre un cocktail. La déco est sympa, l’ambiance assez cool et les prix corrects.


Que faire a New-York ?

Un des métros le plus proche du Pod39 est Grand Central donc nous en profitons pour passer un moment dans la station. Enfin je dis la station, mais c’est la plus grande gare de New-York (même du monde). On arrive dans l’immense hall, toujours grandiose. La première chose vers laquelle on est tentées de regarder c’est le plafond, représentant les constellations et la voie lactée dans le ciel, qui brillent grâce à des lampes halogènes. C’est seulement depuis 1999 qu’on peut admirer le plafond, après le grand nettoyage de toute la gare et de sa restauration. Avant, il était caché sous de la pollution, dû principalement à la fumée de cigarette et non aux trains. Un petit rectangle tout noir à a été laissé volontairement dans un des angles pour rappeler toute la pollution que la gare a connue.

Au centre, il y a un bureau d’informations avec au milieu la très fameuse horloge à quatre face. Je dis très fameuse, mais lors de ma première visite je ne l’avais pas remarqué… C’est seulement en me renseignant sur Grand Central que j’ai appris son histoire. En même temps, elle paraît assez petite face à l’immensité du hall. Chaque face de l’horloge a pour fond une véritable opale éclairée par l’arrière (tout ça fait qu’elle vaut quand même près de 20 millions de dollars). C’est ce qui la rend si intéressante et impressionnante. Autre anecdote rigolote : le centre d’information situé juste sous l’horloge ne possède pas de portes, les employés empruntent une trappe au sol qui les amène dans un local au sous sol.

Sur un des côtés du hall, on trouve des guichets où nous pouvons y acheter des billets. La plupart étaient fermés quand nous y étions. Et juste au-dessus les panneaux d’affichage qui vous donnent l’impression de faire un bond dans le passé. À un détail près que l’affichage électromécanique a été remplacé par des LEDS. Mais ça n’enlève rien au charme de cette immense gare.

Nous montons ensuite sur une des deux rambardes situées sur les côtés du hall. Simplement pour admirer la gare en elle-même et profiter de l’énergie des voyageurs qui courent pour attraper leur train.


Nous décidons ensuite de rejoindre « la galerie des murmures ». Bon alors on n’avait pas pris grandes informations pour la trouver, on savait juste qu’elle était situé à côté de l’Oyster bar. Mais ne sachant pas où il se trouvait non plus et avec notre sens de l’orientation légendaire on a préféré demander directement à des policiers qui étaient dans le hall. Nous trouvons assez facilement ; il n’y avait pas beaucoup de touristes quand nous y étions, du coup nous testons cette fameuse « galerie des murmures ». Le principe est simple, il faut se mettre à un coin chacune, l’une en face de l’autre dans une même diagonale. Et là oui ! Il suffit juste de parler normalement et nous nous entendons comme si nous étions l’une à côté de l’autre. C’est hallucinant ! D’autant plus qu’en bruit de fond, il y a toute l’énergie de la gare !

Pour l’explication, ce petit tour de magie serait dû au son qui voyage le long des parois voutées. Ça n’en reste pas moins impressionnant.


Que faire a New-York ?

4 vues0 commentaire