• Carnet de vacances

New-York : Middle Manhattan et Roosevelt Island

Dernière mise à jour : 21 mai

* Toutes les photos ont été prises avec un iPhone 7 / Voyage réalisé en Mars 2018

Que faire a New-York ?

Jour 4 de notre week-end | Avant de démarrer notre journée de visite, nous allons voir quelque chose que nous ne voulions absolument pas louper lors de notre week-end à New-York : une station de métro cachée ! Pour cela, nous nous rendons jusqu’à l’arrêt Canal Street, pour être sures d’être dans le métro de la ligne 6 quand il arrivera à son terminus. Nous nous mettons dans le dernier wagon et nous ne bougeons pas quand nous arrivons au terminus, nous sommes les seules mais au bout de quelques secondes un homme rentre et nous dis de descendre. On ne comprend pas forcément tout ce qu’il dit mais nous le prenons pour un homme travaillant pour le métro. En fait non ! C’était un civil qui voulait nous dire que ça ne servait à rien de rester dans le train actuel car c’était son terminus et qu’après nous repartions dans l’autre sens. On lui explique qu’on voulait voir la station cachée et il devient tout confus ! On le rassure en lui disant que ce n’est pas grave, il a fait comme beaucoup de New-yorkais : il a cru pouvoir nous aider. Et il nous annonce également la couleur : nous ne verrons pas grand-chose car la station est assez sombre et qu’il faut qu’on se place vers les portes de droite (dans le sens de la marche) pour l’apercevoir. Nous le remercions quand un autre train arrive et nous grimpons dedans ! Nous sommes collées aux fenêtres des portes et après quelques secondes nous voyons enfin cette fameuse station. Bon, il s’avère qu’il avait raison : c’est très sombre ! J’ai tenté de faire une vidéo, mais à vrai dire je ne regardais même pas ce que je filmais parce que je voulais le voir de mes propres yeux. Mais malgré le peu de luminosité c’est quand même hallucinant à voir : il y a quelque chose d’un peu « fantomatique ». C’était une expérience assez hallucinante : c’est comme voir un bâtiment abandonné, sentir que plein de choses se sont passées, et qu’aujourd’hui c’est comme si un simple lieu renfermé plein de souvenirs que vous pouvez presque ressentir en le voyant. Il existe des visites guidées, où vous pouvez vraiment profiter de la station et prendre de belles photos (je ne vous partage même pas ma vidéo, on voit plus le reflet du flash dans la vitre que la station en elle-même).


Nous descendons à la station suivante et nous nous séparons pendant quelques heures.

De mon côté je reprends le métro pour me rendre jusqu’à Times Square. Je voulais m’y rendre une dernière fois avant de partir car j’aime vraiment ce lieu : c’est un lieu emblématique de New-York qui garde sa réputation grâce aux nombreux touristes qui y viennent chaque jour (et bien sur j’en fais partie). Les lumières, l’agitation, le monde, je suis toujours aussi fan. Même s’il y a forcément moins de monde qu’en soirée, je ressens la même chose.


Que faire a New-York ?
Que faire a New-York ?

Je me promène ensuite jusqu’à arriver à la New York Public Library (pas par hasard, bien entendu). L’entrée est gratuite et il suffit juste de se balader un peu partout pour la découvrir. Evidemment, il y a de nombreuses salles non ouvertes ou d’autres encore où le silence est demandé (oui parce que bon, on est quand même dans une bibliothèque). C’est magnifique et comme je me l’imaginais : exactement comme sur les photos.


Que faire a New-York ?
Que faire a New-York ?
Que faire a New-York ?

Je me rends ensuite jusqu’au Chrysler Building. On l’avait vu de nuit, il était déjà impressionnant et au gré de mes petites promenades, je l’ai quelques fois aperçu mais je voulais aller le voir de près.

Il a été construit en 1930 et il était le plus haut building de New-York jusqu’à la construction de l’Empire State Building. Il est possible de visiter le hall d’entrée mais seulement les week-ends (nous sommes un lundi). Donc je me contente de l’admirer de l’extérieur. Il est l’un des plus beaux buildings de New-York et on comprend facilement pourquoi : avec sa flèche en métal et ses gargouilles, il a comme quelque chose d’un peu plus raffiné que les autres buildings, ce qui le rend un peu à part.


Que faire a New-York ?

J’ai fait toute cette marche pour rejoindre le téléphérique de Roosevelt Island. L’île était vraiment quelque chose que j’avais envie de visiter ; elle est située entre Manhattan et le Queens et comporte environ 10 000 habitants. Je m’étais un peu renseignée avant et je savais qu’il n’y avait pas grande activité ou choses à découvrir mais j’avais quand même hâte. Et pour la rejoindre, il faut prendre le téléphérique ! Enfin, il est possible aussi de la rejoindre en métro, mais là je ne voyais pas l’intérêt, d’autant plus que le téléphérique coûte un trajet de métro et qu’il permet d’avoir une jolie vue en hauteur sur l’île à l’aller et sur New-York au retour.

Le trajet dure entre 2 et 3 minutes. Bon je l’avoue, je n’étais pas très à l’aise : pour commencer on est quand même haut avec une vue plongeante sur la route puis sur l’eau ; ensuite, ça bouge quand même beaucoup et des fois rien qu’avec le mouvement des personnes dans la nacelle.

La vue sur l’île est loin d’être incroyable mais la traversée le long du Queensborough Bridge est assez sympathique.



En sortant du téléphérique, je suis la petite foule qui monte dans le bus local. L’île en elle-même ne possède pas grand intérêt, sauf au nord et au sud. Dans un premier temps, je décide de m’arrêter au Nord (qui est pour moi la partie la moins intéressante). En sortant du bus, je tombe sur l’Octagon Building qui fut le premier hôpital psychiatrique pour femme du pays.

Je me dirige ensuite jusqu’à la pointe Nord de l’île (enfin presque), pour voir son phare en briques. Il y a un petit chemin pour y arriver et j’avoue ne pas avoir été jusqu’au bout. Il y avait énormément de vent et le phare est tout petit : j’étais un peu déçue. Pourtant, il y a un petit parc juste avant le phare et j’étais complètement seule j’aurais donc pu profiter de tout ce qui m’entourait. Mais je n’ai pas trouvé ça exceptionnel.


Que faire a New-York ?
Que faire a New-York ?

Pour rejoindre le Sud et perdre le moins de temps possible, je voulais reprendre le bus mais je l'ai attendu plus d’une vingtaine de minutes (il ne suivait pas les horaires affichés). Je descends à l’avant dernier arrêt pour profiter de la vue sur le Queens dans un premier temps.


Que faire a New-York ?

De l’autre côté il y a la vue sur Manhattan ! Pendant la traversée en téléphérique, je ne m’étais pas retournée pour me garder la surprise jusqu’à la fin. Bon en soit, ce n’est juste que des buildings les uns à côté des autres, nous sommes à New-York après tout, mais c’était l’occasion d’avoir un joli point de vue et un peu différent que ceux que j’ai pu voir jusqu’à maintenant et cette vue-ci vaut vraiment le détour.


Que faire a New-York ?

Au Sud de l’île se trouve un vieil hôpital, complètement en ruine, le Smallpox Hospital ; pour l’histoire, il a été ouvert en 1856 mais fermé rapidement, en 1875. Il a ensuite était reconverti en centre de formation pour les infirmières avant d’être définitivement fermé dans les années 50. J’avais vu quelques photos en me renseignant sur l’île et je m’étais dis que si j’arrivais à en faire de belles, on aurait pu se croire dans un film d’horreur.

Bon, non… Déjà il y a un haut grillage tout autour du bâtiment, ce qui me paraît normal. Mais il y a aussi un projet de rénovation et du coup il y a des échafaudages un peu partout, donc pour le côté ruine, on repassera.


Que faire a New-York ?
Que faire a New-York ?

Juste après le Smallpox Hospital suit le Four Freedoms Park qui rend hommage au président Franklin Roosevelt. Le nom du parc s’inspire d’un discours sur l’état de l’union tenu par le président le 6 janvier 1941.

Il faut monter quelques marches pour vraiment arriver au parc : il a une forme triangulaire et est rempli de pelouse avec des allées d’arbres à ses extrémités. A sa pointe, il y a une énorme statue de la tête de Franklin Rossevelt et encore une fois une jolie vue sur les buildings même si je trouve qu’elle ne vaut pas forcément celle que j’ai longé avant d’y arriver.


Que faire a New-York ?

Je me presse un peu car nous nous étions donné rendez-vous entre 14h30 et 15h à Central Park avec Marjorie et il est déjà 14h20 (oops !). Je reprends le téléphérique dans l’autre sens et là la vue vaut plus le coup qu’à l’aller. Même si j’ai préféré la vue qu’on a depuis l’île, en arrivant près de Manhattan on à l’impression qu’on va plonger entre les buildings.


Que faire a New-York ?

5 vues0 commentaire