• Carnet de vacances

Islande : Nos premières découvertes dans le Nord

Dernière mise à jour : 21 mai

* Toutes les photos ont été prises avec un iPhone 7 / Voyage réalisé en Septembre 2017


Jour 6 de notre road trip | Nous quittons notre guest house et sa magnifique salle de bain pour reprendre notre vie de routardes (oui, j’en fais toujours un peu trop) ! Aujourd’hui nous commençons notre visite du Nord de l’Islande et avec ça notre première découverte : le vent du Nord est bien plus froid que celui du Sud !


Mais bon, ce n’est pas ça qui va nous arrêter et une fois n’est pas coutume, notre première visite seront des chutes d’eau, celles de Dettifoss. Bon, faîtes attention, nous nous sommes trompées de sens depuis le parking (nous sommes parties à l'opposé au lieu d'aller vers les chutes) et il nous a fallu bien 10 minutes avant de nous en rendre compte (en réalité, on n’a pas su lire les panneaux).

Nous finissons par faire demi-tour et regagnons le parking qui a, depuis notre faux départ, était largement investit. Et 10 minutes plus tard nous arrivons finalement à la fameuse cascade de Dettifoss. Et je ne sais pas pourquoi mais je ne l'ai pas trouvé si impressionnante que ça. Enfin si, elle l'est. Son débit rapide produit un bruit assourdissant et un nuage de brume juste au-dessus de son point d'impact. Mais j'ai été plus impressionnée par les chutes de Gulfoss lors de notre premier jour en Islande, qui était en plus d'être impressionnantes, jolies. Là nous sommes presque déçues.



Du coup on décide de continuer à suivre les balises de randonnées qui mènent jusqu'à d'autres chutes situées plus loin, Selfoss, dont nous avions lu que le détour valait le coup. Il nous a fallu un gros quart d'heure pour les atteindre depuis Dettifoss ; Et là nous avons été impressionnées ! C'est en fait une cascade qui avec son débit créé plein de petites chutes d'eau le long d'un mur de colonnes basaltiques. En tout cas, lorsque nous y étions c'étaient des petites chutes mais nous avons vu des photos où le mur était rempli d'eau. C'est vraiment très joli et oui, le détour vaut le coup.

Malgré la beauté du lieu, nous ne nous attardons pas à cause du froid et repartons dans le sens inverse. Sur le retour, nous aurons le droit à un arc en ciel dans les chutes de Dettifoss.



Avec nos détours nous sommes restées une bonne heure sur le site. Et même si Dettifoss ne nous a pas parût indispensable, Selfoss justifie à elle seule le déplacement !


Nous reprenons la voiture en direction du lac de Viti. Quand nous arrivons proches du site 40 minutes plus tard, nous voyons beaucoup plus de voiture que ces 2-3 derniers jours et même des bus touristiques (que nous n'avions pas recroisés depuis le Cercle d'Or). Nous montons jusqu'au cratère et nous trouvons une place sur le parking. 

C'est assez hallucinant. Ça nous rappelle un peu notre jour d'arrivée, quand nous avions vu le lac de Graevatn. Là au milieu d'un cratère couleur marron, il y a un lac d'un bleu turquoise opaque. Il est possible de faire le tour du cratère mais nous n'en auront pas le courage.



Nous reprenons la voiture juste parce que nous sommes fainéantes, mais nous nous rendons à la source géothermique de Leirhnjukur situé à moins de 5 minutes.



On finit par rejoindre notre prochain arrêt : Grjotagja. Sur le chemin, nous tombons encore une fois sur un petit lac sorti de nulle part : Blue Lake. Il est situé là, juste à côté de la route, comme si c’était normal, mais nous on est toujours autant ébahies. Et il porte bien son

nom ! Le lac est d'un bleu laiteux qui donne envie de plonger dedans.



Nous reprenons notre chemin assez excitées. En effet Grjotagja est une grotte avec une source chaude à l'intérieur. Elle fut créée par les coulées de lave du volcan Hverfjall. Bon, on avait lu qu'on ne pouvait pas s'y baigner, que certains avait eu des maladies, tout ça tout ça. Mais ça avait un côté intriguant. Et grosse déception quand nous arrivons : le parking est rempli de touristes. 

Nous devons attendre un moment que les gens partent avant de pouvoir descendre à l’intérieur. Bon alors je n’ai pas réussi à faire de belles photos car mon emplacement ne me le permettait pas mais c’est encore une fois assez exceptionnel. L’eau est d’un bleu profond mais complétement transparent et nous permet de voir le fond. Les pierres autour donne une sorte de charme pur, très naturel.

Le lieu est vraiment extraordinaire, dommage qu’il soit autant fréquenté par les touristes.



Nous rejoignons ensuite le cratère de Hverfjall. A noter que pour y accéder, nous avons passé les 10 dernières minutes sur un chemin très caillouteux, un 4x4 me semble plus rassurant.

Ce qui rend ce site intéressant c’est qu’il est possible de grimper jusqu’au sommet et d’en faire le tour avec une vue panoramique sur les environs.

Alors d’en bas, le cratère ne paraît pas très impressionnant, peut-être parce que nous avons peu de recul. Mais en tout cas, le sentier pour accéder au sommet l’est. Parce que la pente est vraiment raide ! Mais nous avons vraiment envie de découvrir ce qu’on peut y voir du coup c’est parti. Pour être honnête, l’ascension m’a paru très physique, mais on a été récompensées par un joli arc-en-ciel.


Hverfjall

10 minutes plus tard, nous voilà au sommet ! Et cette grimpette valait vraiment le coup ! Déjà parce qu’on a une vue sur l’intérieur du cratère qui est époustouflante et ensuite un joli panorama sur ce qui entoure le cratère. Nous en ferons le tour en 1h et il a fallût se battre contre le vent qui souffle vraiment fort. Les bords sont larges donc aucune peur de tomber d’un côté ou de l’autre. Malheureusement pour nous, la dernière demi-heure, nous la ferons sous la pluie (sans être vraiment mouillées mais le vent était tellement fort que les gouttes de pluie nous faisaient presque mal) ce qui réduira notre vue sur le lac Myvatn.

C’était top et ça changeait de tous ce qu’on a pu voir et faire depuis notre arrivée.


Hverfjall
Hverfjall
Hverfjall

Après l’effort, le réconfort ! Nous allons finir notre journée dans les sources chaudes de Myvatn. Nous avons préféré choisir celles-ci que celles du Blue Lagoon près de Reykjavik, principalement parce qu’on a lu plusieurs fois que ce site là était un peu moins touristique et surtout parce que ça tombait un peu près au milieu de notre séjour et que c’était un bon moyen de se relaxer avant de repartir pour de nouvelles aventures.

Bon quand nous arrivons, le parking est blindé (naïvement on s’attendait à pas grand monde) et faire la queue pour avoir son ticket d’entrée est assez long. Les prix varient selon la saison, nous on est dans la haute, ça sera 35€. Le caissier nous explique ce qu’il faut faire : aller dans les vestiaires, se déshabiller, se doucher nue et se laver et ensuite enfiler son maillot de bain pour pouvoir profiter des sources chaudes. Alors nous étions déjà au courant de tout ce process, mais on s’imaginait déjà quelqu’un nous regardant nous doucher pour savoir si on se lavait bien. Et bien pas du tout. Il y a des douches publiques, comme à la piscine mais aussi deux douches privées qui vous permettent de vous laver à l’abri des regards. Donc nous avons joué le jeu mais dans les douches privées (je ne veux pas être antipatriotique, mais deux françaises ne se sont même pas rincées avant d’accéder aux sources, moyen comme esprit).


Nous sortons enfin, il fait 9°C, le froid est glaçant. Après un rapide coup d’œil, nous voyons qu’il y a deux bassins, un très fréquenté, l’autre un peu moins et nous nous dirigeons vers le deuxième. L’eau est dans un premier temps très agréable puisque tout de suite chaude mais ensuite on s’y habitue et elle devient de plus en plus fraiche. Nous comprendrons ensuite que le premier bassin, celui le plus fréquenté, est plus chaud.

Alors première surprise, on ne voit pas à travers l’eau. Elle est d’un bleu turquoise laiteux mais on n’y voit rien. Ensuite tout le bassin est rocheux, mais avec l’eau laiteuse ça donne un aspect gluant assez spécial. Et en essayant de faire 2 – 3 brasses il n’est pas rare de se cogner à un rocher.

On fait le tour de notre bassin est en avançant on repère un petit spot où l’eau est beaucoup plus chaude. Mais vraiment très chaude. C’est en fait de là qu’elle est déversée. Et Ô joie on peut s’y installer. Elle est parfois très brulante et parfois beaucoup moins chaude mais nous ne bougerons pas. Nous sommes en tout restées 3 heures dont 2h30 à notre spot. C’était vraiment très agréable.

Après, le fait que l’endroit soit très fréquenté ne le rend pas vraiment « naturel », ça fait plus penser à une piscine, certes peu commune la piscine, mais quand même.

En repartant nous reprendrons une douche dans les douches privées et profiterons d’un sèche-cheveux (le luxe pour nous !).


Myvatn

Pour bien finir cette étape douceur et bien être, nous irons manger au restaurant de burger, Gamli Bærinn. Nous avons payé pas loin de 20€ pour notre plat mais ça reste raisonnable pour l’Islande.

6 vues0 commentaire