• Carnet de vacances

Oslo : Visite de l’Ouest et de la presqu’île de Bygdoy à vélo !

Dernière mise à jour : 9 févr.

* Toutes les photos ont été prises avec un iPhone 7 / Week-end réalisé en Mai 2018

Que faire a Oslo ?

Jour 3 de notre week-end | Avant de partir pour notre week-end, on s’était dit qu’il fallait qu’on tente un truc : louer un vélo pour découvrir un peu la ville ! Je m’étais renseignée avant de partir et le plus simple et d’acheter un forfait journée (environ 6€) et utiliser les vélos de la ville : Oslo City Bike. Il suffit de télécharger l’application, de s’inscrire et de payer ! Ensuite, dès que l’on s’approche d’une station de vélos, l’application vous propose de retirer un vélo. Une fois que vous valider, on vous donne le numéro du vélo à retirer et vous n’avez plus qu’à partir vadrouiller dans Oslo ! Toutefois, il faut reposer les vélos toutes les 45 minutes, sinon vous serez débité tous les quarts d’heure, de moins d’un euro il me semble (il est également possible d’acheter une extension de temps pour pouvoir garder un vélo plus de 45 minutes, lors de l’inscription).


On fait tout ça avant de sortir de l’appartement et en fin de matinée, on retire chacune un vélo à la station la plus proche de notre airbnb. Et nous voilà parties ! Premier arrêt : le château d’Akershus, enfin du moins, la forteresse d’Akershus, son nom officiel.

Bon alors on ne s’était pas trop renseignées avant et on ne savait pas trop à quoi s’attendre. Une fois les portes passées, on s’est contentées de visiter les alentours. En soit le château n’est pas très impressionnant mais c’est très vert et très fleuri donc tout mignon. De plus, je trouve qu’il y a un certain charme à ce lieu, probablement dû aux pierres et à l’architecture anciennes de tous les bâtiments.

Nous ne visiterons pas l’intérieur du château, on se contentera de se promener tout autour et de profiter des points de vus en hauteur sur la baie, le quartier d’Aker Brygge et l’hôtel de ville. Ça grimpe, ça descend mais la promenade est agréable. On peut également voir des gardes en tenue postés à différents endroits autour du château.

Je ne savais pas à quoi m’attendre et j’ai été agréablement surprise par la forteresse d’Akershus. L’endroit est très charmant, avec le soleil c’était très agréable de s’y promener et de profiter de la jolie vue.


Que faire a Oslo ?
Que faire a Oslo ?
Que faire a Oslo ?
Que faire a Oslo ?

Nous rejoignons ensuite l’hôtel de ville. Pour la petite histoire, la construction du bâtiment a commencé en 1931 mais n’a été inauguré qu’en 1950 ; la construction a été arrêtée pendant la seconde guerre mondiale.

L’intérieur a été décoré par des grands artistes norvégiens de la première moitié du XXe siècle, racontant l’histoire et la culture de la Norvège. Pour être honnête, je ne savais pas qu’il était possible d’y rentrer et ça ne nous a pas traversé l’esprit mais apparemment, de ce que j’ai pu lire par la suite, l’intérieur vaudrait le coup.

D’autant plus que c’est ici que chaque année le prix Nobel de la paix est décerné. Bon tant pis pour nous !

D’extérieur, le bâtiment est original. Moi j’aime beaucoup, même si le bâtiment a quand même un coté très austère avec ses briques rouges et ses 2 tours, il fait très « géométrique ». Mais c’est justement ça que j’aime. D’autant plus, qu’on le voit de plusieurs endroits dans la ville.

Nous allons sur la petite place juste en face pour l’apprécier. C’est de cette place que partent les ferrys et les croisières au départ d’Oslo.


Que faire a Oslo ?
Que faire a Oslo ?

Nous ne nous attardons pas sur la place (très fréquentée) et nous rejoignons le quartier d’Aker Brygge, situé juste à côté ! Il s’agit en fait d’un ancien port qui a été aménagé dans les années 80. Aujourd’hui, les quais sont remplis de food truck ou de restaurants.

Si j’ai bien un conseil, c’est de ne pas parcourir les quais en vélos ! On a bien galéré, c’était vraiment bondé et c’était presqu’impossible d’y circuler en deux roues ! Du coup, on décide de poser les vélos et de faire le reste à pieds. Malgré le monde, la vue est agréable : on peut apercevoir le château, les îles d’en face et profiter de l’eau. A la fin du quai, il y a même une petite plage de sable ! Bon il fait froid et un peu de vent mais avec le grand ciel bleu et le soleil, c’est très agréable !

J’ai bien aimé le quartier ! Il y a une bonne atmosphère c’était hyper agréable de s’y promener ! Le seul point négatif c’est quand même la foule : encore plus que sur la Karl Johans Gate. Néanmoins, ça n’enlève pas complètement le charme à cet endroit très animé.


Que faire a Oslo ?

Après cette petite flânerie, nous reprenons les vélos pour rejoindre la presqu’île de Bygdoy. On n’y va pas par hasard puisque l’on veut visiter le musée des navires vikings !

Il y a 3 moyens de s’y rendre : prendre le ferry au départ d’Aker Brygge ; y aller en vélos puisqu’une piste cyclable a été créée ; prendre le bus N°30.

Bon alors on mettra presque 30 minutes pour rejoindre le musée à vélo ! Une fois sur la presqu’île, ce n’est plus une piste cyclable mais des chemins de randonnées. Je n’avais pas fait de vélos depuis un très long moment (le sport, n’en parlons pas) et je dois avouer que ce n’était pas facile, facile. Bien sur rien d’insurmontable mais j’ai quand même trouvé le temps long et mes cuisses l’ont également senti passer.

Premier problème en arrivant et c’est la limite de cette location de vélo : il n’y a qu’une place pour le vélo à la station. Il y a bien une autre station sur l’île mais elle est quand même situé assez loin, d’autant plus qu’après il faudra revenir à pieds. Notre stratégie c’est d’attendre que des personnes viennent prendre des vélos, ce qui a payé puisque 15 minutes plus tard nous voilà dans le musée !

Il n’y a des casiers gratuits à dispositions pour déposer les affaires et ça c’est assez appréciable !

On achète nos tickets et on commence notre visite.

Il y a 3 navires dont les histoires sont expliquées sur un petit prospectus qu’on vous conseille de prendre à l’entrée. Je vais modérer mes propos parce que quand même voir les navires était impressionnant ! Mis à part un, ils étaient dans un bel état et il y a des sortes de perrons pour pouvoir les admirer en hauteur. Pour le reste du musée, ce sont des objets retraçant un peu la vie des vikings qui sont exposés. Il y a aussi un film de 15 minutes montrant comment et pourquoi les bateaux été enterrés. Je ne vous spoile rien et vous laisse découvrir tout ça par vous-même.

C’était très intéressant, surtout que les vikings n’est pas forcément un sujet auquel je m’intéresse, du coup j’ai pu apprendre plein de trucs ! Mais alors payer environ 10€ pour un si petit musée, j’avoue que j’ai trouvé ça un peu abusé. Le film mis à part ; la visite se fait en 15 minutes.


Que faire a Oslo ?

On rejoint la station de vélos et là mauvaise surprise : autant quand on est arrivées il n’y avait pas assez de places pour qu’on pose nos vélos, autant quand on veut repartir il n’y en a qu’un seul de disponible ! On attendra 30 minutes avant de décider de prendre le bus. C’est dommage !


Le bus nous dépose près du théâtre national. Du coup, nous remontons une dernière fois la Karl Johans Gate et faisons nos achats souvenirs (enfin, au vu des prix, on se contentera d’un magnet chacune). On prend un dernier verre et on rentre en début de soirée au airbnb.

Après avoir mangé, je ressortirais seule faire une balade pour espérer voir le coucher de soleil.


Que faire a Oslo ?

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout