• Carnet de vacances

Andalousie : Que faire à Séville en 24h ?

Dernière mise à jour : 21 mai

* Toutes les photos ont été prises avec un iPhone XR / Week-end réalisé en Août 2019

Que faire a Seville ?

Jour 3 de notre road trip |

Nos 24h à Séville ont assez mal commencé. Notre covoit nous laissant aux portes de la ville et la chaleur étant trop étouffante pour tenter les 30 minutes à pieds, nous décidons de prendre un bus pour rejoindre notre Airbnb. Au moment même où nous descendons du bus, nous recevons un message de nos hôtes nous disant qu'ils ne seront pas là avant 2h (alors que oui, nous les avions prévenus de notre heure d'arrivée).

Nous sommes donc avec nos valises dans une ville où un panneau d'affichage nous annonce 48 degrés en plein soleil ! Notre première réaction c'est de trouver un café, mieux même, des churros mais en plein milieu de l'après-midi tout est fermé, c'est l'heure de la sieste !

Dernière option : se poser dans un parc juste à côté de là où nous sommes, Jardines de San Telmos, jusqu'à ce que nos hôtes soient prêts à nous accueillir. Nous commençons donc notre visite de Séville avec un peu de retard.


Plaza de Toros de la Maestranza

En fait ce n’est pas de cette place en elle-même dont je vais vous parler, mais si vous voulez le savoir, cette place est la plus grande arène d’Espagne pour les corridas.

Mais en marchant le long de la rue Adriano, nous avons vu une petite impasse indiquant la Plaza de Toros. Et nous nous sommes retrouvées seules dans une rue pavée avec les maisons aux murs blancs et jaunes. Avec toute l’agitation que connaît Séville et ses touristes, une petite pause à l’ombre dans ce joli coin vaut le coup.

(Nous y repasserons une deuxième fois le lendemain, mais cette fois-ci nous ne serons pas les seules).


Que faire a Seville ?
Que faire a Seville ?

Cathédrale

Alors nous ne l’avons pas visité, par faute de temps (ou d’emploi du temps) et aussi parce qu’avec une entrée à 9€, ça laisse à réfléchir. Néanmoins, nous avons pu voir son extérieur de plusieurs cotés juste en se baladant dans la ville. De fait, elle est la plus grande cathédrale gothique au monde. Elle est extrêmement impressionnante, et son extérieur m’a fait un peu penser au Duomo de Milan.

La visite de l’intérieur est quand même vivement recommandée, et nous l’aurions fait si nous avions plus de temps. Peut-être une excuse pour revenir à Séville.


Que faire a Seville ?
Que faire a Seville ?

Real Alcazar

Cette visite n'était pas vraiment négociable, nous étions obligées d'y passer ! Nous souhaitions réserver les places sur internet mais, il y avait tellement de site, de prix différents qu'au final, la veille nous nous sommes dit, ok, on ira à l'ouverture. C'est ce que nous avons fait, 9h25, hop on était devant l'entrée ! Bon bien sûr, nous n'étions ni les premières, ni les seules, une vingtaine de personnes était devant nous et une autre trentaine ayant déjà leur place avec un horaire précis. Au total, nous avons attendu à peine 20 minutes.


La construction du palais de l'Alcazar a débutée en 844 et n'a cessée d'évoluer pendant la période musulmane et aujourd'hui, il est très bien conservé. C'est un très beau site, les pièces s'enchaînent sans forcément se ressembler, chaque détail semble pensé et travaillé. Mais à choisir, j'ai préféré l'intérieur de l'Alhambra à Grenade que j'ai trouvé plus impressionnant, même si celui de l'Alcazar est plus gracieux selon moi.

Par contre, un énorme coup de cœur pour le jardin. Tout est taillé à la perfection, encore une fois pensé dans chaque détail. Il y a beaucoup de palmiers (oui, ma grande passion), des fontaines, bref, je l’ai trouvé hyper ressourçant.

Bien sûr c’est une visite à ne pas louper, comptez deux grosses heures de visite sans audio guide.


Que faire a Seville ?
Que faire a Seville ?
Que faire a Seville ?
Que faire a Seville ?
Que faire a Seville ?
Que faire a Seville ?
Que faire a Seville ?
Que faire a Seville ?

Jardines de Murillo

Ce sont des jardins qui faisaient partis de l’Alcazar jusqu’en 1862. Depuis ils ont été modifiés, et aujourd’hui ils sont composés de 3 sentiers décorés d’une magnifique flore (Ficus ou Magnolia entre autres). Lors de notre passage il était peu fréquenté ce dont nous avons profité pour l’admirer. Seul bémol, mais récurrent dans les jardins d’Andalousie, pas d’étendue d’herbe mais plusieurs bancs (ceux-ci décorés d’azulejos) pour s’installer.

À une extrémité, on peut admirer un monument dédié à Christophe Colomb.


Que faire a Seville ?

Plaza de España

Tout comme l’Alcazar, la Plaza España est un symbole de Séville, gratuit celui-ci, donc il serait dommage de ne pas y passer.

La construction de la place a débutée en 1914 pour l’exposition ibéro-américaine de 1929.

Elle est en demi-cercle est mesure 200 mètres de diamètre. Cette forme a été choisie pour symboliser l’étreinte de l’Espagne pour ses anciennes colonies.

Au centre, on y trouve un palais mixant plusieurs styles (renaissance, gothique et mudéjar) avec chacune de ses ailes formant un arc de cercle, où, donnant sur la place, on y trouve des bancs représentant chaque province espagnole par ordre alphabétique.

On y trouve également un canal où il est possible de faire un tour de barque (je n’ai aucune idée des prix). 4 ponts relient le centre de la place au palais.

Bref, moi j’ai trouvé cette place magnifique ! Malheureusement, il y avait beaucoup de monde, du coup difficile de profiter de l’ambiance et de la place avec tout le brouhaha autour, mais néanmoins, c’est une des choses à absolument voir à Séville.


Que faire a Seville ?
Que faire a Seville ?

Métropol Parasol

À la base, un parking devait être construit sur la Plaza de la Encarnación, mais suite à la découverte de ruines romaines, un concours aux architectes les plus audacieux a été ouvert pour redonner une nouvelle vie à la place. C’est Jürgen Mayer qui a gagné, grâce à ses fameux champignons en bois intégrant les ruines à sa construction, qui reste aujourd’hui la plus grande construction en bois au monde.

Quand nous y arrivons juste avant le coucher du soleil, la place est en effervescence, beaucoup de monde, des locaux comme des touristes, de jeunes s’amusant en roller ou en skate et les terrasses tout autour, toutes complètes.

De près, les champignons me font plus penser à des ruches d’abeilles, mais la taille de la structure est impressionnante !


Mais nous sommes venues juste avant le coucher de soleil justement pour pouvoir l’admirer du haut des champignons, puisqu’un chemin à été construit sur leur toit, offrant une vue sur Séville à 360 degrés. Ce que nous n’avions pas prévu en revanche, c’est devoir faire la queue puisque c’est un rendez-vous connu ! J’ai eu un peu peur qu’on loupe totalement le coucher du soleil mais après avoir fait 20 minutes de queue, payé 3€ chacune à la caisse et attendu l’ascenseur pour monter jusqu’en haut (les marches n’étaient pas dispos), nous arrivons juste à temps pour voir le soleil se coucher derrière Séville (en tout cas c’est l’impression que ça donne). Seul bémol, beaucoup de monde, Mais les couleurs du ciel ont été magnifiques à admirer, même encore après que le soleil se soit couché. Un restaurant est situé en haut, mais les prix y sont un peu excessifs (ce qui ne nous empêchera pas de boire une petite coupe d’un certain truc espagnol dont je ne me rappelle absolument pas le nom). Bref, c’est quand même un site à voir à Séville, rien que pour la structure des champignons, très impressionnante. Si vous pouvez y aller à l’heure du coucher de soleil, c’est un petit plus.


Que faire a Seville ?
Que faire a Seville ?
Que faire a Seville ?
Que faire a Seville ?

Alameda de Hercules

Bon grosse déception. C’est après avoir visité l’Alcazar que nous avons décidé d’explorer un peu Séville jusqu’à arriver à ce fameux Alameda de Hercules. L’histoire est intéressante : c’est l’endroit considéré comme le plus ancien jardin public d’Europe.

Aujourd’hui c’est une grande place rectangulaire où on y trouve des terrasses de café ou des bars à tapas, des fontaines et à son sud, deux colonnes surmontées d’énièmes statue de César et d’Hercule. En pleine journée quand nous y étions il n’y avait que peu d’ambiance et ça ne représentait pas pour nous un grand intérêt.


Que faire a Seville ?

Triana Casco

C’est là où nous séjournions. C’est un des quartiers de Séville les moins visité puisqu’il est un peu loin des principaux intérêts. Il été le quartier des gitans jusque dans les années 70, où ils ont été expulsés dans les banlieues. La Calle Betis longeant le canal, peut-être admirée depuis l’autre côté de la rive. Ces couleurs sont charmantes.


Que faire a Seville ?

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout