• Carnet de vacances

Que voir à Naples en 24h ? Quartiers San Ferdinando et Colline du Vomero ?

Dernière mise à jour : 21 mai

* Toutes les photos ont été prises avec un iPhone 13 / Week-end réalisé en Avril 2022


Nous avons réalisé un itinéraire de 2 demi-journées pour visiter la ville donc il est possible de le faire en une journée complète, avec un pass journée pour les transports en commun afin de gagner du temps (et de l’énergie). La suite de notre itinéraire se toruve dans cet article.


Première étape : prendre le métro et descendre à la station Municipio, dans le quartier royal de San Ferdinando pour commencer notre visite !


Castel Nuovo

L’entrée est de 6€, notre temps étant compté, nous la passerons. Néanmoins le château est tout de même impressionnant, notamment par sa grandeur et par son architecture : on a l’impression d’avoir atterri au moyen-âge (en même temps sa construction date de 1279) avec ses tours circulaires et leur couleur foncée. Et étonnamment, on y trouve également un petit arc de triomphe, même pas centré, tout en marbre blanc, qui détonne un peu avec le reste du château. Ceci s’explique par le fait que le château a été plusieurs fois « amélioré » par ses habitants, au cours des siècles.



Galleria Umberto I

Construit à la fin du XIXe siècle, la comparaison avec la Galerie Vittorio Emanuele II de Milan est inévitable, puisqu’elles ont été construites sur le même principe : un plan en croix, des verrières et un magnifique dôme (qui culmine à 57 mètres de hauteur) ! Il serait dommage de passer la visite, la grandeur et le travail de l’intérieur renaissance de la galerie est impressionnant, il suffit juste de lever la tête et apprécier ! Mais pas que, une fois au centre, si vous regardez au sol il y a une mosaïque représentant les 12 signes astrologiques et même pour ceux à qui ça ne veut pas dire grand-chose, on voit que chacun se prend au jeu de trouver son propre signe.



Teatro di San Carlo

C’est aujourd’hui le théâtre d’opéra le plus ancien au monde qui accueille encore des représentations. Il fait également parti du patrimoine mondial de l’Unesco.

C’est un de mes regrets à Naples, puisque je n’aurai pas l’occasion de le visiter : il existe en effet des visites guidées mais en anglais ou en italien (9€) et puisque je suis la seule à comprendre l’anglais, il fallait que j’y retourne seule mais je n’ai pas eu l’occasion de repasser par le quartier San Ferdinando. Vous avez sinon la possibilité d’assister à une représentation.



Piazza del Plebiscito

C’est la place la plus importante de Naples et on comprend pourquoi : elle est immense, en forme d’ellipse, recouverte de pavé et totalement piétonne. Son histoire est importante puisque son nom vient du référendum de 1860, qui a permis aux italiens de se réunifier.

J’avoue avoir été assez impressionnée en arrivant, par son immensité et l’architecture des édifices qui l’entourent, puisque on y retrouve le Palazzo Salerno (ancien couvent qui n’est pas visitable aujourd’hui), le Palazzo della Prefettura puis la basilique et le palais royal.



Alors, nous avions prévu de visiter le Palais Royal puisque le premier dimanche du mois, l’entrée est gratuite. Sauf qu’en y arrivant en fin de matinée, il y avait une queue qui allait jusqu’au centre de la place ! Fatiguées par la courte nuit et l’avion tôt le matin, nous décidons de passer notre tour.

Sinon, le reste du temps le tarif de la visite est de 6€.



Nous avons en revanche, visité la Basilique San Francesco di Paola. Déjà d’extérieur, elle n’est pas désagréable à regarder (!) et elle m’a fait penser au Panthéon de Rome avec ses colonnes et sa coupole. En plus, on peut également profiter d’un petit point de vue sur les hauteurs de Naples avec ses immeubles colorés qui contrastent avec la couleur pale de la basilique.

J’avoue avoir été un poil déçue par son intérieur, même si sa forme circulaire est intéressante, je l’ai trouvé petit par rapport à l’image que je m’étais faite depuis l’extérieur et monochrome. Néanmoins, je suis un peu dure puisque sa coupole à elle seule vaudrait le déplacement. Ses colonnes et ses statues parfaire le tout.



Giardini del Molosiglio

Devinez quoi ? Et bien en travaux lors de notre passage ! C’est dommage puisque j’avais lu qu’il y avait plusieurs fontaines impressionnantes, quelques statues et bon comme tout jardin, qu’il était agréable de s’y promener. Dommage pour nous, nous contenterons de le longer.



Front de mer, via Nazario Sauro

La balade est agréable même si c’est quand même un lieu beaucoup fréquenté. Mais non seulement vous pouvez y admirer la mer mais vous avez également un joli point de vue sur le Vésuve ! Et si vous voulez des souvenirs pas chers (je parle en rapport avec Naples ou l’Italie et pas des contre façons), vous avez quelques vendeurs à la sauvette qui vous propose magnet ou autre bracelet.



Castel dell’Ovo

J’avoue qu’après avoir déjà crapahuté dans tout le quartier, nous en avons eu un peu marre et nous n’irons pas jusqu’au château, mais nous nous contenterons de l’admirer depuis le front de mer, parce que lui aussi, il est situé au bord de l’eau.

Il est immense, rectangulaire et du coup je l’ai trouvé très imposant. Il tire son nom d’une légende, qui raconte qu’un sorcier a laissé un œuf magique au centre des fondations qui permettrait de soutenir le château, qui s’effondrerait si quelqu’un retiré ce fameux œuf !




Nous quittons le quartier de San Ferdinando pour aller prendre le funiculaire à l’arrêt Augusteo afin de descendre à l'arrêt suivant pour rejoindre le quartier de la Colline du Vomero. La visite du quartier se fera rapidement, puisque nous y allons uniquement pour profiter de la vue sur Naples que l’on peut y voir.


Belvédère San Martino

C’est ici que vous aurez une des plus belles vues de Naples (en même temps, c’est la seule que nous ayons faite, je ne suis peut-être pas très objective). Mais elle m’a fait penser à celle que nous avions à l’atterrissage en avion et même si c’est un endroit beaucoup fréquenté, c'est tout de même impressionnant.



Castel Sant’Elmo

Le château domine la ville et selon où vous êtes dans la ville vous pourrez parfois l’admirer d’en bas. Aujourd’hui c’est un musée et un centre qui accueille des expositions temporaires.



Ce fut une visite rapide du quartier puisque nous reprenons le tram pour nous rapprocher de la vieille ville. J’ai longtemps hésité à aller me balader dans les quartiers espagnols, mais pour être honnête, je ne me voyais pas y aller seule (j’étais la seule motivée) et je n’avais pas trouvé de choses particulières à visiter, donc j’ai skippé ce quartier, mais si vous ne souhaitez pas y passer beaucoup de temps, depuis la via Pasquale Scura, vous pouvez visiblement y avoir une belle vue.

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout