• Carnet de vacances

Santa Monica, Venice Beach, Malibu et Long Beach : les plages de Los Angeles

Dernière mise à jour : 20 mai

* Toutes les photos ont été prises avec un iPhone 6 / Voyage réalisé en Septembre 2015

Santa Monica Los Angeles

Nous avons principalement loué une voiture pour pouvoir visiter les fameuses plages de Los Angeles, car logeant dans le downtown, elles sont difficilement accessibles en transport en commun, à moins de bien vouloir y passer des heures et des heures !


Jour 7 de notre road trip : Santa Monica |

Premier jour à Los Angeles et nous choisissons Santa Monica comme première visite ! 

Nous partons en début d’après-midi. Un samedi ! Autant vous dire que même si le GPS nous indiquait 25 minutes de trajet, on en a eu pour 45 minutes. Nous avons au final choisi de prendre un parking payant (20$ la journée) pour éviter de tourner et de chercher une place pour perdre encore plus de temps. On se dirige directement vers la plage pour une petite séance de bronzage. On y trouve quelques palmiers et les célèbres Coast Guard le tout contrastant avec les buildings en arrière-plan. On se pose sur notre serviette, on profite du soleil et on tente de se baigner : l’océan pacifique est assez froid et surtout houleux. Il y a d’énormes vagues et une paire de lunette disparaîtra de cette baignade express.


Santa Monica Los Angeles

Au bout de deux heures (à l'époque, bronzer c’était un peu ma passion), nous finissons par bouger. Au-delà de sa plage, Santa Monica est très connu pour son ponton tout en bois, appelé Pacific Park. On y trouve des petites boutiques (le prix des souvenirs y est exorbitant), des restaurants, des artistes et bien sûr la très fameuse fête foraine avec ses attractions. Un manège date même de 1920. C’est aussi sur cette jetée que prend fin la route 66 (qui relie Chicago à la Côte Ouest), matérialisé par un panneau. La vue sur l’océan est également à ne pas louper et apparemment incroyable si vous faîtes un tour de grande roue, au coucher du soleil.


Santa Monica Los Angeles

Nous ne sommes pas restées longtemps, juste le temps de faire le tour complet de la jetée. C’était une promenade en dehors du temps, on avait l’impression de retourner dans les années 30. Mais il y avait beaucoup de touristes et pour la première fois ça nous a un petit peu dérangé, même si ça n’a rien enlevé au charme du lieu.


Autre point d’intérêt à Santa Monica : la Third Street Promenade. Portion totalement piétonne où l’on trouve bars, restaurants, magasins et encore une fois beaucoup d’artistes de rue. Malgré le monde et le bruit, nous avons trouvé ça assez relaxant. Au bout de l’avenue il y a un centre commercial en plein air sur 3 étages (très américain).


Santa Monica Los Angeles


Jour 8 de notre road trip : Venice Beach |

2eme jour de plage ! On se réveille un peu plus tard que la veille, on se fait un gros petit déjeuner et on part pour Venice Beach. Un peu moins d’une heure plus tard, on trouve un parking pour 15$ la journée. De manière générale, nous n’avons pas trouvé de « bons plans » pour se garer. Les parkings restent assez chers et vite rempli et comme nous ne voulions pas trop perdre de temps, nous prenions le premier de libre que nous trouvions, pas très loin de la plage. Certains sites ou blogs donnent les parkings les moins chers mais ils sont vite remplis ou un peu trop éloignés des points d'intérêts. Vous pouvez aussi vous garer sur les places avec paiement au parcmètre mais il faut être sûr de bien comprendre les panneaux.


Comme la veille, On rejoint directement l’immense plage de sable blanc pour une petite séance de bronzage. Plage mythique puisque c’est là où certaines scènes d’Alerte à Malibu ont été tournées. Il n’y a pas grand-chose qui différencie la plage de Venice à celle de Santa Monica : immense, sable fin, palmier et buildings en arrière-plan. Ça n’en reste pas moins très agréable (si bien sur vous aimez faire la crêpe sur une serviette). On en profite même pour aller prendre une photo souvenir avec le maître-nageur dans son « Coast Guard », qui accepte volontiers et avec qui on parle un petit peu. Nous aurons même l’occasion de le voir à l’action.


Venice Beach Los Angeles
Venice Beach Los Angeles

Après avoir bien profité du soleil, nous bougeons. Comme l’est Santa Monica avec son ponton, Venice Beach est aussi très connu pour son Boardwalk, que vous pouvez faire en vélo ou en roller, mais que nous avons décidé de faire à pieds. Il y a de tout : peintres, musiciens, mimes, voyants, tatoueurs, magasin de souvenirs, des restaurants, des marchands de glaces, des bars… D’un côté vous avez les boutiques et de l’autre les artistes de rues. Le tout ponctué d’énormes graffitis sur les murs.


Venice Beach Los Angeles
Venice Beach Los Angeles

En continuant, on passe devant le fameux skaterpark. On contemple des jeunes et moins jeunes s’entraîner, ou tout simplement profiter de l'ambiance. Puis on arrive enfin au très fameux « Muscle Beach » : salle de musculation à ciel ouvert où l’on peut observer des bodybuilders pratiquer, sous le soleil, leur entraînement. Certains posent pour des photos et peuvent même vous porter à bout de bras (1$ la photo, si vous êtes fan de culturisme…).


Venice Beach Los Angeles

Nous avons visité Venice Beach un dimanche et c’est apparemment le meilleur jour de la semaine si vous souhaitez connaître l’effervescence du lieu. Il y a une ambiance un peu hippie où les touristes se mélangent avec les habitants. Il y a une diversité qu’on ne retrouvera nulle part ailleurs à Los Angeles. Ce fut pour nous un vrai coup de cœur. Petit regret : nous n’avons pas eu le temps d’aller au-delà de la promenade qui longe la plage mais le centre de Venice, là où se concentrent les canaux et les villas de luxe, vaut apparemment le coup.


Jour 10 de notre road trip : Malibu |

Dernier jour de voiture, dernier jour de liberté (bon si nous faisons abstraction des embouteillages, bien entendu) et une des dernières plages de notre séjour : Malibu ! Bien sûr mondialement connu grâce à la série Alerte à Malibu (même si la série était tournée à Venice Beach), c’était pour nous un classique à faire (juste histoire de dire que nous y avons mis un pied). Nous prenons donc la voiture et nous dirigeons vers la plage de Zuma Beach, que nous mettrons presqu’une heure à rejoindre (on est passé par la Highway 1, ça nous a rappelé des souvenirs).


En arrivant, nous trouvons un parking gratuit (Ô joie !) pas très loin de la plage. Nous sommes mardi en fin de matinée et il y a peu de personnes, mis à part des locaux. Les vagues sont plus impressionnantes que d’habitude et le maître-nageur reste vigilant et rappelle facilement le peu de personnes qui se baignent. Nous ne tenterons même pas de tremper un pied. Mais nous profitons pendant un très long moment de la plage pour nous prélasser au soleil.


Malibu Los Angeles
Malibu Los Angeles

Dans l’après-midi nous décidons enfin de quitter nos serviettes pour se rendre sur Point Dume, spot connu des surfers. Nous y allons en voiture et essayons de trouver une place sur le (mini) parking gratuit : cause perdue, nous redescendons et laissons la voiture sur une place beaucoup plus bas. Nous remontons à pieds, ce qui nous permet de passer devant d’immenses et belles villas. On est loin des buildings en bord de mer que nous avions vu à Venice Beach et Santa Monica. Nous arrivons, une bonne vingtaine de minute plus tard, de nouveau sur le parking. On suit quelques personnes prendre un chemin, sans trop savoir où ça va nous mener. Et nous finissons par arriver sur le bord d’une falaise qui nous offre une vue sur la mer en contre bas. Nous voyons quelques surfers attendre les vagues. La couleur de l’eau est magnifique et en plus de trouver seulement quelques touristes, nous profitons aussi du calme.


Malibu Los Angeles
Malibu Los Angeles

Jour 9 de notre road trip : Long Beach |

Dernier jour à Los Angeles ! Pas vraiment motivées pour une quelconque visite, on décide de se rendre à la seule plage accessible en métro : Long Beach. On part de la station la plus proche de notre Airbnb et c’est normalement direct. Sauf qu’il y avait des travaux sur une bonne partie de la ligne, qu’il a fallut qu'on prenne un bus, puis qu’on reprenne le métro et qu’ensuite on trouve la plage avec notre sens de l’orientation légendaire. Bref, le trajet de notre appartement à la plage a duré en tout 1h30.


Nous sommes dimanche et nous trouvons énormément de famille. Nous étions sur une portion où il y avait peu de vague et où la mer était très sale (beaucoup de déchets). Je ne sais pas si c’était le cas sur toute la plage, mais comme nous avons mis un certain temps à nous y rendre, nous nous sommes posées tout de suite sans chercher un coin plus sympa. Mais bon, ça ne nous a pas empêché une fois de plus de profiter du soleil. Nous y sommes restées 2 petites heures, le temps de parfaire notre bronzage et de manger une glace. Nous nous n’y sommes pas attardées car nous avons mis presque le même temps qu’à l’aller pour rejoindre l’appartement. De Long Beach, nous ne verrons que sa plage et son port et n'en garderons pas forcément un souvenir exceptionnel.


Long Beach

9 vues0 commentaire