• Carnet de vacances

Sicile : De Marsala à Agrigento

Dernière mise à jour : 21 mai

* Toutes les photos ont été prises avec un iPhone 7 / Voyage réalisé en Septembre 2018

Que faire a Agrigento ?

Jours 4 et 5 de notre road trip |

En quittant Marsala le matin, nous nous rendons directement à notre premier arrêt : Mazara del Vallo, situé à environ 30 minutes. Elle a une part importante dans l’histoire de la Sicile et aujourd’hui elle a une très grande population qui est venue s’y installer et qui travaille notamment dans le secteur marin, puisque Mazara del Vallo est le port de pêche le plus important de l’île. Malheureusement nous n’avons pas beaucoup de temps à y consacrer car nous avons pas mal de route à faire pendant la journée.


En arrivant, on se gare le long de la promenade qui longe la mer et on en profite pour en faire un petit bout. La mer est turquoise, il y a une plage de sable et la promenade est très agréable à faire avec ses beaux lampadaires et sa verdure.


Que faire a Mazara del Vallo ?

Nous nous rendons ensuite sur la piazza della Republica. Pour ça nous montons par des marches très colorées et passons par un petit parc aux arbres impressionnants. De plus, quelques carrés de faïence sont incrustés dans le sol ou sur les bancs et ça donne un charme fou !


Que faire a Mazara del Vallo ?
Que faire a Mazara del Vallo ?

Une fois arrivées à la place principale nous sommes impressionnées ! Elle est assez grande pour ce genre de petite ville et bien entendu elle concentre plus ou moins tous les bâtiments importants de la ville, notamment des musées. C’est peut-être aussi parce qu’elle a plein de verdure et qu’avec le soleil qui tape et le ciel bleu ça renforce son charme.

Au centre de la place, on trouve la statue de San Vito, patron de la ville.


Que faire a Mazara del Vallo ?

C’est également sur cette place que l’on trouve la basilique principale de Mazara del Vallo. Elle a été construite au XIè siècle mais a été entièrement modifiées au XVII siècle.

Même si l’extérieur est assez « basique » pour la Sicile (mettons-nous d’accord elle pas mal impressionnante quand même), l’intérieur est hallucinant !

Déjà par sa grandeur, c’est vraiment immense et de l’extérieur on ne s’attend pas à ça ! Ensuite, par sa décoration avec ses fresques en trompe l’œil et son sol en marbre.


Que faire a Mazara del Vallo ?
Que faire a Mazara del Vallo ?

Nous continuons ensuite notre visite de Mazara del Vallo en nous promenant tout simplement dans la vieille ville : c’est une succession de petites ruelles et ça me fait penser à Mdina, une ville qu'on avait eu l'occasion de visiter à Malte.

La plupart sont à l’ombre et c’est très agréable de s’y promener.


Que faire a Mazara del Vallo ?

Après notre déception de la journée de la vieille à Marsala, Mazara del Vallo a été une agréable surprise. C’est vraiment une petite ville pleine de charme et nous n’avons pas croisé beaucoup de touristes. Le seul regret que nous avons, c’est de ne pas y avoir consacré plus de temps.



Nous reprenons la route et nous nous rendons à 1h de là, à Sciacca. Pas forcément très réputée dans les guides touristiques, nous y faisons principalement un arrêt repos et déjeuner.

On monte directement dans les hauteurs et laissons la voiture sur un parking. Nous n’avons pas prévu de visites particulières (bon en gros nous n’avons rien préparé) mais nous nous baladons à travers, encore une fois, les petites ruelles. J’y trouve un peu moins de charme qu’à Mazara del Vallo, c’est une ville un peu plus sale et on y trouve beaucoup plus de monde. Bon en même temps, il est aux environs de 13h et nous sommes en pleine pause déjeuner.

On peut également retrouver des faïences sur quelques marches ou sur le dessus des bancs.


Que faire a Sciacca ?

En plein centre-ville, on a une jolie vue sur la mer et sur la côte sicilienne.

Même si la ville nous a un peu moins réjouie que Mazara del Vallo, elle était tout de même agréable et la vue en valait la peine.


Que faire a Sciacca ?

Nous allons ensuite jusqu’au château. J’avoue avoir étais un peu déçue : il est assez petit et d’extérieur pas très impressionnant.


Que faire a Sciacca ?

Avant de repartir nous prenons un petit truc à manger à la boulangerie du coin (Cafeteria San Michele) et alors attention : ce fut ici que nous avons mangé notre meilleure glace au yaourt ! Pour être honnête, je ne suis vraiment pas glace, je n’en mange que très rarement contrairement à ma sœur, qui dès qu’elle a un pied en Italie, a besoin de toutes les gouter ! Et cette fois-ci elle a beaucoup insisté pour me faire gouter sa glace au yaourt… Et j’ai fini par en prendre 2 boules, pour 1€50 !


Après une bonne pause, notre prochain but est de rejoindre la réserve de Torre Salsa, qui est une réserve naturelle. Elle est immense et ne compte pas moins de 760 hectares dont 6 km de plages de sable. Il est possible de faire des randonnées à travers les montagnes et collines. Bon je vous avoue que nous notre seul objectif est d’aller jusqu’à la plage pour pouvoir admirer l’eau turquoise qu’on nous a promis. Bien sûr, aucune de nous 3 ne s’est renseignées avant et je rentre tout simplement sur le GPS la plage de Torre Salsa. Au bout de presque 40 minutes de route, nous rentrons dans des routes de montagne mais elles se transforment vite en un chemin très caillouteux (avec de gros cailloux, donc des pierres oui).


Nous continuerons pendant 15 minutes sur cette route avant de nous rendre à l’évidence : ce n’est probablement pas le chemin le plus facile d’accès ! D’où nous sommes, nous pouvons admirer la mer et son sable blanc entre deux montagnes. Et oui, c’est magnifique ! L’eau est d’un bleu turquoise avant de se transformer en bleu profond. Nous avons repéré un chemin pédestre pour je pense pouvoir accéder à la plage. Je ne vous cache pas que nous n’avons aucun courage et que nous préférons admirer le paysage de là où nous sommes.

Tout autour, nous sommes entourées de montagnes et surtout il n’y a personne. L’endroit parfait pour faire une petite pause, même si le soleil et la chaleur auront raison de nous.



Il est désormais temps de nous rendre jusque Agrigento. Nous commencerons les visites que le lendemain.


QUE VOIR À AGRIGENTO ?


La Vallée des Temples Bien sûr ! C’est l’attraction principale de la ville et elle en vaut le détour. S’il y a bien deux visites qui sont recommandées de faire en Sicile c’est bien sur l’Etna, mais aussi la vallée des temples, son site archéologique le plus connu, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il regroupe principalement des temples doriques ou des vestiges de murs dédiés aux divinités grecques. Le site étant situé sur les hauteurs d’Agrigento, on a pu apercevoir les temples depuis la route plusieurs fois.


Nous arrivons au site à 10h30 mais ce n’est clairement pas assez tôt ! Les premiers parkings (les plus proches du site) n’ont déjà plus de places, nous sommes obligées d’aller nous garer un peu plus loin. Et alors là deux options s’offrent à nous : soit nous rentrons directement par l’entrée du parking (Porte Ouest) et nous devrons revenir à pieds depuis la sortie opposée ; soit prendre une navette depuis le parking qui nous amène à la Porte Est pour commencer à visiter le site et finir par la sortie qui nous mènera directement à notre voiture. Même si j’avoue que nous ne sommes pas de grandes sportives, ce n’est pas la raison principale pour laquelle nous avons pris la navette (3€ par personne). C’est principalement parce que même à cette heure-là, le soleil est étouffant et que nous avons peur de trouver peu d’ombres sur le site.

Passage obligé par les caisses – 12€ par personne – tarif un petit peu élevé car je ne suis pas sûre que le site soit réellement entretenu comme il faut, mais bon c’est un autre sujet. L’entrée est gratuite pour les citoyens européens en dessous de 18 ans et le tarif est réduit pour les personnes de moins de 26 ans (à deux semaines près, c’était bon pour moi !) (Comptez 1€ de plus pour le plan du site).

Bref après tout ça, nous pouvons enfin rentrées sur le site et commencer notre visite. Bon je ne vais pas décrire chaque temple, il y en 8, ce qui faut retenir c’est que c’est quand même très impressionnant. Chaque temple a une histoire (prendre un bon bouquin de touriste avant d’y aller et tout de même un gros plus) et c’est absolument intéressant.


En rentrant par la porte Ouest, on tombe directement (ou presque) sur le temple d’Héra, qui est un des plus grands. Un grand chemin ou du moins une petite route en gravier a été aménagée pour pouvoir rejoindre les temples au fur et à mesure d’une sorte de promenade. Le temple le mieux conservé est le temple de la Concorde, car il avait été converti en basilique chrétienne et sa structure avait donc été renforcée. Pour des raisons évidentes il est difficile de s’approcher vraiment très près mais c’est hallucinant ! C’est devant ce temple qu’il est possible de faire une des photos les plus touristiques de Sicile et bien évidement je ferai la mienne.


Du site nous avons une très belle vue sur la ville d’Agrigento et sur la mer.

Nous sommes restées un peu plus de deux heures mais nous n’avons pas parcouru le site en entier. Il faisait très très chaud, plus de 35°C et même s’il y a parfois un peu d’ombre la chaleur est quand même étouffante, en tout cas pour moi. il y a avait bien évident pas mal de touristes même si le site est quand même très étendu.

Seul hic, près du temple de la concorde il y a 3 ou 4 écrans géants dénaturant totalement le site archéologique et c’est bien dommage.

Ça a été une de mes visites favorites de Sicile. Je ne connaissais rien de l’histoire de ces temples, que l’on apprend certes tout au long de la visite, mais que l’on peut également ressentir en les découvrant. C’était vraiment magique.


Que faire a Agrigento ?
Que faire a Agrigento ?
Que faire a Agrigento ?
Que faire a Agrigento ?


La Scala dei Turchi C’est un site également très connu en Sicile, puisqu’on peut y voir des falaises de calcaire, formées par le vent et les courants marins, d’un blanc qui contraste avec la couleur de la mer dont on peut croire qu’elles se jettent. En fait, ce qui est impressionnant c’est sa forme générale en pic, qui plonge dans la mer, et de plus près qui forme des escaliers, d’où son nom « escaliers des Turcs », dont les pirates venaient s’abriter quand ils laissaient leur bateau. Bon pour résumer, c’est une falaise de calcaire blanc dont les « marches » ont été formées par le vent et les courants marins.

Nous profiterons juste du panorama puisqu’on va se contenter des points de vus aménagés sur le bord de la route.

Et le paysage est impressionnant ! Ce qui me frappe le plus c’est le contraste de couleur et d’ailleurs la couleur de la mer est fabuleuse (vous connaissez ma passion pour les bleus transparents de la mer). C’est vraiment époustouflant !


Que faire a Agrigento ?
Que faire a Agrigento ?
Que faire a Agrigento ?


Le Port

Ma passion pour les ports… Et celui-ci est agréable parce que vous pouvez en faire le tour à pieds : de jolis bateaux, le bruit de l’eau qui clape, le soleil de fin de journée… Bref, c’était un moment très agréable !


Que faire a Agrigento ?

Nous en profiterons pour admirer le coucher de soleil depuis « la plage » située juste à côté. Ce n’est pas une plage à proprement parlé parce qu’il n’y a que des gros rochers, mais c’est un excellent point de vue pour voir le soleil disparaître dans la mer. Un des plus beaux couchers de soleil que j’ai pu admirer !


Que faire a Agrigento ?

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout